Retour

La Première Nation de Stoney veut pourvoir les postes vacants dans le parc national de Banff

Un nouveau programme intitulé « No-brainer » vise à faire un lien entre les membres de la Première Nation de Stoney et les emplois difficiles à pourvoir dans les municipalités de Banff et de Lake Louise.

Mis en place par Preston Twoyoungmen, le programme veut répondre aux besoins des résidents de sa communauté qui sont à la recherche d'un emploi. L'idée est également d'aider les entreprises situées dans le parc national Banff qui recherchent des centaines d’employés pendant la haute saison.

Il existe une pénurie de main-d'oeuvre à Banff et à Lake Louise et nous souhaitons y remédier.

Preston Twoyoungmen, membre de la Première Nation de Stoney Nakoda

Preston Twoyougmen ajoute que beaucoup de personnes de sa communauté attendaient ce genre de programme depuis longtemps.

Depuis son lancement, six résidents de Morley, une petite communauté autochtone située dans la réserve de la Première Nation de Stoney, ont été embauchés à Banff.

Preston Twoyoungmen espère que ce nombre augmentera dans les prochaines semaines.

Des centaines d'emplois disponibles à Banff

Le directeur de l'Hôtel Rimrock de Banff, Trevor Long, confirme que les besoins sont grands dans son établissement, et plus particulièrement à Banff. « Des centaines d'emplois sont actuellement disponibles dans les hôtels de la région », ajoute-t-il.

Le gérant de l'hôtel approuve le programme lancé par Preston Twoyoungmen. Il estime qu'il répond parfaitement aux besoins des membres de la Première Nation de Stoney et des établissements liés au tourisme du parc national de Banff.

Je pense que ce programme serait un grand succès si 40 à 50 personnes venaient dans notre établissement chaque jour en bus.

Trevor Long, directeur The Rimrock Resort Hotel

Trevor Long a pour sa part déjà bénéficié du programme « No-brainer », en embauchant une femme de ménage qui habite à Morley.

Plus d'articles

Commentaires