Retour

La promesse de transfert d'un point de TVQ trouve écho sur la Côte-Nord

Le maire de Sept-Îles, Réjean Porlier, salue la promesse du premier ministre Philippe Couillard de transférer un point de la Taxe de vente du Québec (TVQ) vers les municipalités pour les aider à financer les services aux citoyens.

Un texte de François Robert

L'engagement a été fait lors des Assises annuelles de l’Union des municipalités, jeudi.

Ce choix est préférable, souligne Réjean Porlier, à l’injection de montants ponctuels par le gouvernement provincial.« Un point de TVQ, ça va être une récurrence au niveau des sommes pour les municipalités. Non seulement une récurrence, mais la TVQ elle a toujours amené des sommes additionnelles même dans les périodes plus difficiles, c’est ce qu’expliquait hier le premier ministre Couillard. Moi je crois qu'on est à la croisée des chemins au niveau des municipalités. »

Peu après l'engagement du premier ministre, le PQ, la CAQ et Québec Solidaire ont emboîté le pas et ont promis, eux aussi, de verser un point de la taxe de vente provinciale aux municipalités s’ils prennent le pouvoir à l’automne.

Le maire de Baie-Comeau, Yves Montigny, souligne pour sa part que les municipalités ont été récemment reconnues comme gouvernement de proximité et qu’à ce titre Québec doit leur laisser de l’autonomie dans leurs dépenses.

Investissement dans le transport en commun dans les régions

Yves Montigny réclame aussi que le gouvernement du Québec investisse davantage dans le transport en commun des villes de régions.

En entrevue à l’émission Bonjour la Côte pour parler des Assises annuelles de l’Union des municipalités, il a lancé cette demande.

Yves Montigny ne comprend pas pourquoi le gouvernement du Québec a beaucoup d’argent pour de gros projets de transports en commun dans les grandes villes et investit si peu dans les villes de régions.

« Le transport en commun, on entend ça à grand coup de millions, je dirais même de milliards à Montréal, à Québec, dans les grands centres, on parle de Gatineau, des projets majeurs de transports en commun. On a un petit transport en commun qui en arrache, qui a de la misère à être efficace et il n’y a pas de volonté du gouvernement d’investir clairement. »

Campagne électorale provinciale

Le maire de Sept-Îles, Réjean Porlier précise qu’à titre de représentant de la Côte-Nord au conseil d’administration de l’UMQ, il s’est assuré que les enjeux de la Côte-Nord figurent dans la plateforme électorale réclamée par l’UMQ en prévision du scrutin de l’automne.

D'après une entrevue à Bonjour la Côte