Retour

La reconstruction de la rue Main à Penetanguishene débute bientôt

La rue principale de Penentanguishene sera complètement revitalisée cette année. Les travaux doivent commencer à la mi-avril et se dérouleront sans arrêt jusqu'en novembre.

Un texte de Marie-Hélène Ratel

Il s’agit du plus grand projet de reconstruction de route jamais entrepris par la Ville de Penetanguishene, selon le directeur des travaux publics, Bryan Murray.

En plus de la reconstruction de la chaussée et des trottoirs, les travaux comprennent aussi la réhabilitation des conduites d’eau et d'égouts, qui datent de presque 100 ans.

M. Murray, le décrit comme le « projet d'une génération », vue l'étendue des travaux.

Les travaux auraient dû débuter l'an dernier, mais après son premier appel d'offres, la Ville n'avait reçu qu'une seule soumission et l'entrepreneur proposait d'effectuer les travaux sur un échéancier de deux ans.

Après un deuxième appel d'offres l'été dernier, c'est finalement J.B Enterprises qui a été choisi.

L’accès à la rue Main sera restreint par moment aux voitures. Les résidents seront informés régulièrement des restrictions en vigueur pour les automobilistes. Les piétons devraient être en mesure de s’y déplacer en tout temps.

Pour les commerçants, il est difficile à ce stade-ci d’évaluer l’effet des travaux sur l’achalandage au coeur de la saison touristique. Certains s’organisent en conséquence, dans l’espoir de maintenir leur chiffre d’affaires.

La consillère municipale et propriétaire de la librairie The Reading Room, Debbie Levy, a pignon sur rue depuis 27 ans.

Elle se réjouit que les travaux débutent enfin, mais a déjà hâte qu'ils soient terminés. Elle s'est engagée auprès de certains clients à offrir la livraison à domicile durant les travaux.

La propriétaire de la boutique de vêtements OMG Men & Women's Fashions, Joann Ménard, a quant à elle aménagé un accès pour ses clients à l'arrière de l'établissement. Ces derniers peuvent ainsi éviter de passer par la rue principale lorsqu'ils entrent dans sa boutique.

Elle reconnaît que ce ne sont pas tous les commerçants qui ont cette possibilité, mais elle croit que pour se préparer aux travaux il faut avant tout bien informer ses clients.

La commerçante ne se dit pas trop préoccupée par ses affaires cet été, puisque la revitalisation de la rue principale attirera selon elle de nombreux visiteurs dès l'été prochain.

Plus d'articles