Retour

La Saskatchewan pourrait réguler ses centrales au charbon

Deux jours après avoir présenté son plan pour lutter contre le réchauffement climatique, le gouvernement de la Saskatchewan adopte de nouvelles réglementations concernant l'électricité produite à partir du charbon.

Selon le ministre de l’Environnement, Dustin Duncan, les règlements constituent la prochaine étape à franchir vers un accord d'équivalence avec le gouvernement fédéral. En novembre 2016, le gouvernement de la Saskatchewan avait signalé son intention de signer une entente d'équivalence avec le gouvernement canadien.

La signature d'une telle entente donnerait à la province plus de flexibilité. Ainsi, elle pourrait gérer à sa manière la transition vers des énergies renouvelables et la réduction des émissions de gaz à effet de serre.

Les centrales au charbon au coeur de cette entente

Surtout, cette entente devrait permettre à la province de contourner la réglementation qui cible seulement les centrales au charbon, en répartissant ses efforts de réduction de gaz à effet de serre sur l’ensemble de son réseau de production d’énergie.

Dans un communiqué publié mercredi, la province explique qu’en vertu d'un accord d'équivalence, le gouvernement du Canada accepterait que la Saskatchewan réglemente ses propres émissions provenant des centrales au charbon de SaskPower.

Par ailleurs, elle indique que si cet accord échoue, la réglementation fédérale exigera que toutes les installations alimentées au charbon, qui ne respectent pas des normes de rendement rigoureuses, ferment à la fin de leur vie économique, ou d'ici 2030.

Selon la province, avec une entente d'équivalence en place, SaskPower disposerait de la souplesse financière et réglementaire nécessaire pour continuer à exploiter les centrales au charbon après 2030.

Plus d'articles

Commentaires