Retour

La suspension du programme de taxes foncières agricoles accueillie positivement en Abitibi-Témiscamingue

Le ministre de l'Agriculture, Laurent Lessard, a annoncé que le gouvernement n'ira pas de l'avant avec la réforme du programme de taxes foncières agricoles. Ce dossier faisait l'objet d'une guerre de chiffres entre l'Union des producteurs agricoles (UPA) et le gouvernement du Québec.

Face à cette décision, UPA recommande à ses membres de ne pas aller de l'avant avec le blocage de leur terre. Le président de l'UPA en Abitibi-Témiscamingue, Sylvain Vachon, se réjouit de cette mesure avancée par le ministre Lessard.

« Nous, on recommande à nos membres de ne pas retirer l'accès à leur terre. Un accès qui est historiquement donné aux plaisanciers pour qu'ils [pratiquent] leur activité préférée. Nous, on le fait généreusement, gratuitement, et c'est ce qu'on va continuer à faire » assure-t-il.

Tourisme régional : réaction positive

Le président du conseil d'administration de Tourisme Abitibi-Témiscamingue, Émilien Larochelle, est aussi satisfait de voir les deux partis s'entendre. Selon lui, cette décision va éviter d'importantes pertes financières pour les commerçants touchés par l'industrie de la motoneige.Toutefois, il s'inquiète de la possibilité qu'ont les agriculteurs d'utiliser ce moyen de pression dans d'autres circonstances.« Le nouveau ministre de l'Agriculture a pris une bonne décision. Maintenant, les problèmes ne sont pas tous réglés. Il y a le problème qui était sur la table était en lien avec la taxation. Maintenant, on sait qu'il y a des négociations qui vont arriver avec les États-Unis pour l'ALÉNA. Il y a une entente qui s'est faite avec l'Europe aussi. Toutes les fois qu'il y aura des insatisfactions [au niveau] des agriculteurs, je pense [qu'ils devront] aller chercher des appuis dans le milieu », estime-t-il.

Plus d'articles