Retour

La taxe carbone, cette mal-aimée, est en vigueur en Alberta

Si le début janvier suscite généralement des conversations sur la prise de bonnes résolutions, en Alberta, c'est la taxe carbone qui retient une grande part de l'attention. La province de l'or noir est devenue dimanche la deuxième province au Canada à imposer un prix sur le carbone, après la Colombie-Britannique.

Un texte de Geneviève Normand

Le gouvernement provincial a introduit le 1er janvier un tarif initial de 20 $ la tonne, lequel s’applique à de nombreux carburants qui, en brûlant, émettent des gaz à effet de serre. C’est le cas par exemple du diésel, de l’essence, du gaz naturel et du propane.

Ce tarif doit grimper à 30 $ la tonne en 2018 et atteindre 50 $ d’ici 2022, une somme exigée par Ottawa dans le cadre du plan fédéral sur le climat. La première ministre Rachel Notley s’était opposée par le passé à ce plan national, mais a fini par l'accepter après l'approbation de deux projets de pipeline par le gouvernement fédéral.

Les Albertains ne sont toutefois pas tous convaincus par ce nouveau système tarifaire.

Ils se sont déplacés par centaines dans les dernières semaines pour manifester leur désaccord au sujet de cette taxe qui entre en vigueur en période de crise économique. Ils auraient voulu que le gouvernement provincial soumette cette taxe à un référendum.

Qui paie pour la taxe carbone?

La taxe carbone est désormais assumée par l’ensemble des Albertains et des entreprises, à l’exception de quelques groupes comme les Premières Nations (lorsque l’achat de carburants se fait sur les réserves), les agriculteurs qui utilisent des carburants pour leurs exploitations et les compagnies aériennes qui assurent des vols interprovinciaux.

La taxe carbone sur l’essence, par exemple, est incluse dans le prix affiché à la pompe. Pour le gaz naturel, le montant de la taxe doit être indiqué sur la facture d’électricité des consommateurs.

D’après les calculs du gouvernement néo-démocrate, l’introduction de la taxe carbone lui permettra de générer 274 millions de dollars pour l’année en cours. Les revenus des années subséquentes sont évalués respectivement à 1,2 et 1,7 milliard de dollars.

Des ristournes pour 6 Albertains sur 10

Puisque la taxe carbone fera augmenter les coûts d’électricité et de transport, le gouvernement provincial a prévu un système de ristournes pour les Albertains à faible ou à moyen revenu.

Le gouvernement Notley s’attend à ce que 60 % des ménages bénéficient d’une ristourne complète pour compenser les coûts additionnels engendrés par la taxe carbone.

Ces remboursements en entier sont offerts à toute personne vivant seule qui gagne 47 500 $ ou moins par année, et aux couples et familles dont le revenu annuel est inférieur ou égal à 95 000 $.

Le système est basé sur le revenu des ménages et non pas sur la consommation d’énergie. Les Albertains n’auront nul besoin de soumettre une demande de ristournes; les calculs seront faits automatiquement à partir de leur déclaration d’impôts, puis les versements seront envoyés par la poste ou déposés directement à la banque une à quatre fois par année, selon le montant de la ristourne.

Comme les entreprises sont aussi soumises à la taxe carbone, le gouvernement abaisse du même coup les impôts pour les petites entreprises de 3 % à 2 %.

De l’argent du portefeuille des Albertains… pour les Albertains

Le gouvernement introduit cette nouvelle mesure de taxation pour réduire ses émissions de gaz à effet de serre. « La taxe carbone est la méthode clé pour nous permettre de financer la transition vers une économie plus diversifiée », peut-on lire dans les documents du gouvernement.

Mais à quoi serviront les 9,6 milliards de dollars amassés par la taxe carbone en cinq ans? La province promet que cette somme sera réinvestie dans l’économie albertaine comme suit :

Des taxes plus élevées dans d'autres provinces

Même avec l'introduction de la nouvelle taxe carbone en Alberta, la province demeure l'une de celles qui imposent le moins de frais sur l'essence et le diésel à l'échelle nationale. En fait, comme le démontre la figure suivante, l'Alberta se classe au troisième rang des provinces moins taxées derrière la Saskatchewan et le Manitoba.

Taxe carbone : combien paierez-vous?

Vous vous demandez quels seront les effets sur votre budget? Entrez les informations dans le formulaire pour le découvrir.

Plus d'articles

Commentaires