Retour

La taxe carbone pourrait avantager les entreprises de partage de voitures

Des entreprises de partage de véhicules de l'Alberta pensent que la taxe carbone pourrait leur être bénéfique et ne pensent pas augmenter leurs prix en 2017.

Un reportage de Jean-Charles Lanciault

C’est le cas de Pogo, l'entreprise de partage de voitures d’Edmonton. Son président, Kieran Ryan, pense que l’augmentation prévue du prix du litre d’essence est négligeable et que ce n'est qu'un coût parmi tant d'autres pour son entreprise.

C'est une augmentation relativement faible du coût que nous payons. Nous n'avons pas l'intention de changer nos prix pour cela.

Kieran Ryan, président, Pogo Carshare

M. Ryan pense même que la taxe carbone pourrait être bonne pour son entreprise.

« Nous sommes le service de remplacement de voiture. Donc, si les prix du carburant montent, peut-être que les gens n'achèteront pas une nouvelle voiture. Cela peut être positif pour nous [...] s’ils utilisent nos services comme voiture supplémentaire occasionnelle. »

Même son de cloche du côté de l’entreprise de partage d’automobiles Car2go qui offre ses services un peu partout en Amérique du Nord.

Selon le directeur général de l’entreprise à Calgary, Jon Wycoco, la taxe carbone aura un impact négligeable sur ses activités quotidiennes et il ne pense pas augmenter ses prix.

À [un taux de] 41 cents la minute, cela nous permet d’être compétitifs si on se compare à une voiture personnelle ou un taxi.

Jon Wycoco, directeur général, Car2go, Calgary

Pas d'augmentation des tarifs des taxis

Roger Richard, le président d’Associated Cab à Calgary, n’a pas l'intention d’augmenter ses tarifs non plus.

« Dans la situation économique actuelle, il faut en faire plus avec moins. On va absorber les coûts », dit-il.

M. Richard ajoute que depuis cinq ans, son entreprise a mis à jour sa flotte de véhicules.

« Les trois quarts de nos véhicules sont des véhicules hybrides, et puis aujourd’hui c’est toutes des quatre cylindres. Il y a une grosse différence dans la consommation. »

Plus tôt cette semaine, deux entreprises de transport de l'Alberta ont dit qu'elles augmenteront leurs prix à cause de la taxe sur le carbone.

À compter du 1er janvier, la province imposera une taxe sur le carbone de 20 $ la tonne. Cela représente une augmentation de 5,35 cents le litre pour le diesel et de 4,29 cents le litre pour l'essence ordinaire.

Plus d'articles

Commentaires