Retour

La valeur des terres agricoles s’essouffle au Manitoba

Alors que la valeur des terres agricoles au Manitoba a connu un essor fulgurant au cours des dernières années, la hausse des prix présente des signes de ralentissement, selon les plus récentes données de Financement agricole Canada (FAC).

Un texte de Catherine Logan

L'agence fédérale rapporte qu’en 2016, le prix moyen des terrains cultivables dans la province a connu une hausse de 8,1 %, après des hausses de 12,4 % en 2015 et de 12,2 % en 2014.

L’augmentation au Manitoba est à peine plus élevée que la moyenne nationale de 7,9 %. Cependant, le vice-président et économiste agricole en chef du FAC, Jean-Philippe Gervais, indique que cette stabilisation est normale et qu’un ralentissement progressif modère la pression inflationniste sur la valeur des terres agricoles.

« On est en train d’observer un différent cycle dans le secteur de l’agriculture de ce qu’on a connu dans les cinq ou même les dix dernières années », explique l'économiste.

« On a eu des croissances phénoménales des revenus dans toutes les provinces. Dans les prairies, on a plus que doublé, dans certains cas, les revenus sur une période de neuf ans environ, relate M. Gervais. [Les gens] se sont rendu compte qu’il y avait vraiment quelque chose de positif qui se passait dans le secteur agricole. »

L’économiste souligne que la faiblesse du dollar canadien et les faibles taux d’intérêt ont contribué à soutenir la valeur des terres agricoles en 2016, mais qu’avec la normalisation des profits des producteurs agricoles, la valeur foncière diminuera également, avec certains légers retards.

« Pour moi, c’est une bonne chose. Ça veut dire que c’est une réaction du marché qui est cohérente avec ce que l’on voit en termes de statistiques financières et économiques en agriculture », considère M. Gervais.

Le vice-président du FAC s’attend à ce que le prix des terres cultivables augmente de nouveau au fur et à mesure que les exploitants agricoles accroissent leur productivité.

Plus d'articles

Commentaires