Retour

La Ville d'Edmonton absorbe la dette de Northlands et acquiert le Centre Expo

Le conseil municipal d'Edmonton a approuvé l'acquisition du Centre Expo de Northlands et la fusion de ses activités avec le Shaw Conference Centre. En échange, la Ville pardonne la dette de 48 millions contractée par l'entreprise Northlands qui était propriétaire et gestionnaire de l'édifice.

C’est la Corporation de développement économique d’Edmonton, une organisation à but non lucratif détenue par la Ville, qui sera chargée de la gestion du site d’exposition. Elle était déjà responsable du Shaw Conference Centre.

Le maire d’Edmonton Don Iveson croit que la Ville sort gagnante même si elle doit absorber la dette de 48 millions de dollars.

Les détails de l’entente conclue entre la Ville et Northlands n’ont pas été dévoilés, mais le maire affirme que la transition devrait avoir lieu d’ici la fin de 2017.

Les deux centres de conférence continueront d’avoir leurs propres employés. Des échanges d’expertise auront cependant lieu entre les deux centres.

Northlands en difficulté

Northlands avait déjà dû repousser à deux reprises le remboursement d’une tranche de 2 millions de dollars sur la dette de 48 millions de dollars qu’elle avait contracté auprès de la Ville en 2009.

La reprise de cette dette a déjà été prise en compte dans le budget de la Ville. Le maire affirme qu’elle ne devrait pas avoir de conséquence sur les contribuables d’Edmonton.

Northlands a perdu une importante source de revenu après le déménagement des Oilers d’Edmonton de la Place Rexall, qu’elle possède, vers le nouveau Centre Rogers.

La province et le gouvernement fédéral ont investi 75 millions de dollars dans l’agrandissement et la rénovation du site d’exposition. Ces travaux avaient pris fin en 2009.

Edmonton doit encore s’entendre avec Northlands au sujet de l’avenir de la Place Rexall et du parc Northlands, où ont notamment lieu des courses de chevaux.

Plus d'articles

Commentaires