Retour

La ZEC appelle à une interruption de la pêche au saumon sur la rivière Rimouski

Les dirigeants de la Zec Saumon Rimouski demandent aux pêcheurs d'accepter librement de suspendre temporairement leur droit de fréquenter la rivière pour la pêche sportive, et ce jusqu'à avis contraire.

Un texte de Richard Lavoie

Cette décision a été prise à la suite de la période de temps sec que la région connaît depuis plusieurs semaines.

Le débit actuel de la rivière est de 1.2 mètre cube par seconde, selon les dirigeants de la ZEC, du jamais vu en plus de trente ans.

Le président René Gagnon précise même dans un communiqué que s’il n’en tenait qu’à lui, le conseil d’administration « aurait pris sur-le-champ la décision de cesser temporairement la vente des droits d’accès ».

Solution plus flexible et moins coercitive

Mais, après discussion avec le ministère et les dirigeants de la Fédération québécoise du Saumon atlantique, on a plutôt opté pour une solution moins « coercitive » qui vise tout de même à protéger le saumon.

Celui-ci se trouve actuellement dans une position d’extrême vulnérabilité, due à un niveau d’eau alarmant.

Selon René Gagnon, une demande de fermeture de la pêche aurait entrainé automatiquement la fin de la saison de pêche pour 2017.

La ZEC espère pouvoir redonner l’accès à la rivière dès que la situation redeviendra acceptable.

Pendant cette période de suspension temporaire de la pêche, la Zec prévient qu’elle va augmenter de façon importante la surveillance sur la rivière et demande la collaboration des pêcheurs.

Plus d'articles

Commentaires