Retour

Lait Nutrinor chez McDonald's : la Table agroalimentaire souhaite tourner la page

La décision de la chaîne de restauration rapide McDonald's de centraliser ses approvisionnements en lait est déplorable, mais ne doit pas être vue comme l'échec de la volonté de promouvoir les producteurs locaux.

La Table agroalimentaire du Saguenay–Lac-Saint-Jean dénonce bien sûr cette décision d’affaires qui a fait perdre à la coopérative régionale Nutrinor le contrat d’approvisionnement en lait des établissements de la région, au profit de Saputo, qui devient le seul fournisseur de la chaîne au Canada.

« Ne perdons pas de temps avec ces entreprises-là qui ne sont pas capables de voir l’importance [de ces choix] sur l’économie locale et travaillons à la place avec ceux qui ont la bonne volonté et qui ont compris comment ça marchait en 2018 », affirme Nancy Ouellet, conseillère en communication de la Table agroalimentaire.

Elle rappelle que plusieurs entreprises d’envergure ont compris l’intérêt de soutenir les producteurs locaux. Des chaînes de restauration, des supermarchés, qui considèrent de leur intérêt de faire affaire avec des entreprises locales.

Il y a aussi les grandes organisations institutionnelles, comme les commissions scolaires et le réseau de la santé qui représentent des marchés importants.

« Là oui, il y a un pouvoir qui peut s’exercer », estime Nancy Ouellet, qui juge plus opportun de convaincre ces organisations et les gouvernements d’acheter localement, plutôt que de partir en guerre contre des multinationales.