Retour

Le 23 décembre, une manne pour les commerçants canadiens

Le 23 décembre devrait être la journée de magasinage la plus achalandée de l'année, selon l'Association Interac et Acxsys Corporation (Interac). Cette année, on prévoit que les Canadiens vont dépenser plus d'un milliard de dollars en cette seule journée.

C’est à 14 heures que les centres commerciaux devaient être le plus achalandés, alors que de nombreuses personnes se ruent dans les magasins pour acheter des cadeaux à la dernière minute.

Le directeur général des Galeries de la capitale, Stéphan Landry, s'attendait à une journée très occupée, d'autant plus que le 23 décembre tombe un vendredi cette année.

« Ça donne encore plus d'heures pour magasiner, explique-t-il. Quand ça tombe une fin de semaine, on ferme à 17 heures. Cette année, on ferme à 21 heures. L'achalandage va être fort. »

2016 devrait être plus rentable que 2015

Selon les données recueillies aux points de vente qui utilisent le service Interac, les Canadiens ont effectué plus de 21 millions de transactions et dépensé plus d'un milliard de dollars le 23 décembre 2015.

Cette journée de magasinage a été la plus achalandée de l'année pour Interac, l'emportant sur le 24 décembre et le Vendredi fou pour ce qui est du total des dépenses et des transactions. On prévoit que les ventes seront encore plus élevées en 2016.

De tous les achats effectués le 23 décembre 2015, ce sont les épiceries qui ont connu le plus important achalandage (217,6 millions de dollars), suivies par les détaillants à marge réduite(88,4 millions de dollars) et les magasins de bières, de vins et de spiritueux (74,3 millions de dollars).

Selon un sondage commandé et publié par Interac, 31 % des Canadiens ont affirmé qu'ils feraient des achats le 23 décembre et ils sont presque aussi nombreux à avoir indiqué qu'ils travailleront ce jour-là.

Sans surprise, on constate que pendant le magasinage des Fêtes, ce sont les magasins et centres commerciaux bondés qui déplaisent le plus aux répondants (69 %), suivis des longues files d'attente à la caisse (62 %).

Dépenses excessives

Le tiers des répondants craignent de faire des dépenses excessives et 42 % se sentent limités sur le plan financier durant les Fêtes.

Le sondage a été mené en ligne les 29 et 30 novembre 2016, auprès de 1508 Canadiens adultes choisis au hasard parmi les personnes inscrites au Forum Angus Reid. La marge d'erreur est de 2,5 %, 19 fois sur 20.

Plus d'articles

Commentaires