Retour

Le Brésil veut qu'un panel de l'OMC se penche sur l'aide accordée à Bombardier

Le Brésil compte demander à l'Organisation mondiale du commerce (OMC) de mettre sur pied un groupe de règlement des différends pour se prononcer sur son litige avec le Canada à qui il reproche de subventionner son secteur aéronautique.

Le pays d'Amérique du Sud compte demander à l'organisation de Genève de se pencher sur plus de 20 mesures considérées comme des subventions qui ont été accordées à Bombardier pour le développement de son avion C Series.

Le Brésil estime que la multinationale québécoise et ses fournisseurs ont bénéficié de subventions totalisant plus de trois milliards de dollars américains, ce qui a porté préjudice à son industrie, menée par Embraer.

« Le gouvernement brésilien espère que le processus permettra de rééquilibrer rapidement les règles internationales en matière de concurrence dans le secteur aéronautique, qui ont été affectées par les subventions canadiennes », a affirmé le ministère des Affaires étrangères du Brésil dans un communiqué.

Déçue de la décision des autorités brésiliennes, Bombardier dit être prête à répondre aux allégations avancées.

Dans son communiqué, le Brésil affirme qu'Ottawa n'a pas voulu régler le litige lors des discussions entre les deux parties pendant les consultations. Le pays espère que le sujet sera abordé par l'OMC lorsque son organe de règlement des différends se réunira le 31 août.

La requête du Brésil survient alors que le département américain du Commerce continue d'examiner la plainte de Boeing, qui demande l'imposition de droits punitifs sur les C Series vendus aux États-Unis.

Le géant américain allègue que les subventions octroyées à Bombardier lui avaient permis de vendre ses avions commerciaux à des prix « dérisoires » au sud de la frontière.

Plus d'articles

Commentaires