Le ton monte entre les pêcheurs de pétoncles et la société d'énergie de l'Île-du-Prince-Édouard, Maritime Electric. Les pêcheurs s'inquiètent du retard dans l'installation de deux câbles sous-marins de transport d'électricité entre le Nouveau-Brunswick et l'Île-du-Prince-Édouard, qui pourrait, selon eux, considérablement nuire à la pêche.

Le pêcheur de pétoncle, Jean-Pierre Cormier, est très préoccupé par le retard des travaux d’enfouissement de deux câbles sous-marins de transport d'électricité.

« Le travail était supposé d’être fini l’an passé, à la fin de novembre. La grosse partie du problème, c’est la pêche au pétoncle, [Maritime Electric] va fermer une partie du détroit de Northumberland. »

Jean-Pierre Cormier pêche au quai des Aboiteaux dans la région de Cap-Pelé. La région se trouve directement dans la zone d’enfouissement des câbles sous-marins. Il craint qu’avec un accès limité aux zones de pétoncle, les pêcheurs se retrouvent tous au même endroit.

« Ça va créer un effet domino, dit-il, tout le monde va aller pêcher ailleurs, et ça va mettre de plus gros efforts de pêche à d’autres endroits, ça va affecter notre saison. »

Pêches et océans confirme la fermeture d’une partie de la zone de pêche

Dans un avis envoyé aux pêcheurs, Pêches et Océans confirme que Maritime Electric a avisé le ministère que le projet du câble sous-marin ne sera pas terminé avant l’ouverture prévue de la pêche du pétoncle dans la zone 22 (voir la carte) qui débute le 1er mai et se termine le 3 juin.

Pêches et Océans indique que pour la sécurité des pêcheurs, il va créer une zone d’exclusion d’environ 500 mètres de chaque côté du câble, où il sera interdit de pêcher du pétoncle pendant toute la saison.

Réunion d’urgence avec les pêcheurs

Une réunion d’urgence est prévue lieu vendredi à la Légion royale de Cap-Tourmentin entre les pêcheurs et des dirigeants de Maritime Electric.

L'organisateur à l’Union des pêcheurs des Maritimes, Michel Richard, affirme qu'on va assister au point culminant de la frustration des pêcheurs de pétoncle de Murray Corner jusqu’au Cap des Caissie.

« Les pêcheurs vont manifester leur mécontentement haut et fort parce qu’il y a des inquiétudes. Le câble passe exactement dans la zone de pétoncle la plus importante à l’ouest du pont de la Confédération. »

La zone concernée compte environ 200 pêcheurs de pétoncle, selon Michel Richard. Environ la moitié d'entre eux devrait assister à la rencontre. L'Union des pêcheurs des Maritimes exhorte la présence des représentants de Pêches et Océans à, mais l'invitation est restée lettre morte selon l'organisateur.

« Si la pêche au pétoncle commence le 1er mai comme c’est prévu, il pourrait y avoir des situations très sensibles à l’endroit des travaux et il faudrait absolument que les préoccupations de sécurité des pêcheurs soient reconnues. »

Pêches et Océans a confirmé a Radio-Canada que personne du ministère ne participera à la rencontre.

Compensations demandées

Les pêcheurs entendent bien demander une hausse de la compensation proposée par la société d’énergie pour leurs pertes.

« Nous on va demander les coordonnées des zones qu'ils prévoient fermer. On va aussi demander pour un système de compensation qui a plus d’allure que ce qu'il y a sur la table tout de suite », a indiqué le pêcheur Jean-Pierre Cormier.

Selon lui, Maritime Electric aurait proposé 1500 $ par pêcheur pour la saison de pétoncle. « Un montant raisonnable serait 20 à 25 000 dollars », affirme le pêcheur.

Plus d'articles

Commentaires