Retour

Le Canada doit en faire plus pour contrer les risques liés à l'immobilier, dit l'OCDE

Une organisation économique internationale recommande au Canada d'en faire davantage pour limiter les risques associés à l'inflation immobilière qui touche particulièrement les marchés des villes de Toronto et de Vancouver.

L'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), basée à Paris, propose que les mesures fédérales mises en place depuis l'année dernière soient resserrées. Celles-ci comprennent de nouvelles normes imposées aux prêteurs hypothécaires et aux assureurs.

L'OCDE prévoit par ailleurs que cette année, le Produit intérieur brut (PIB) du Canada progressera de 2,8 %, le double de la croissance de 1,4 % relevée en 2016.

La plus récente prévision de la Banque du Canada pour 2017 était de 2,6 %.

Pour les États-Unis, la hausse du PIB prévue cette année par l'OCDE est de 2,1 %

À l'échelle mondiale, l'Organisation de coopération et de développement économiques s'attend à une hausse globale du PIB de 3,5 % cette année et de 3,6 % en 2018, comparativement à une augmentation de 3 % en 2016.

Plus d'articles

Commentaires