Retour

Le Canada invité à s'attaquer aux inégalités de revenus liées à l'automatisation

Le président du Conseil consultatif sur la croissance économique du gouvernement fédéral estime que les gouvernements doivent offrir de « nouveaux contrats sociaux » aux Canadiens pour éviter d'élargir les inégalités de revenus.

Dominic Barton affirme que le gouffre entre les riches et les pauvres ne pourra que s'élargir au fur et à mesure que les Canadiens qui ne sont pas à l'aise avec les plus récentes technologies seront laissés de côté.

Les gouvernements devront alors trouver quoi faire avec les travailleurs plus âgés qui pourraient perdre leur emploi à cause de la technologie, ajoute M. Barton, directeur général de la firme-conseil McKinsey & Co.

Selon lui, environ 40 % des emplois existants au Canada disparaîtront au cours de la prochaine décennie à cause de l'automatisation.

Il croit que le Canada devrait consacrer son énergie et ses finances à certains secteurs clés plutôt que de tenter d'être bon dans tout.

Il affirme également que le marché devrait décider dans quels secteurs investir, citant l'agroalimentaire parmi les bons choix, puisqu'on s'attend à ce que la demande dans ce secteur augmente de 50 % dans les deux prochaines décennies.

Il prévient aussi que le Canada doit diversifier ses partenaires commerciaux - citant le Japon, l'Inde et la Chine -, mais qu'il doit travailler encore plus fort avec l'administration Trump à Washington, en raison des impacts que pourrait avoir une modification de l'Accord de libre-échange nord-américain.

M. Barton croit de plus que les gouvernements canadiens doivent être ambitieux dans leurs plans et objectifs afin de créer une « croissance inclusive », une expression populaire utilisée par les libéraux de Justin Trudeau.

Il souligne cependant qu'un manque d'ambition pourrait mener à des décisions qui laisseront trop de gens loin derrière. Si la croissance n'est pas inclusive et cohérente socialement, le plan tout entier sera détruit, estime-t-il.

M. Barton a présenté son évaluation des changements dans le paysage économique et technologique lundi, lors d'un discours donné pendant une conférence universitaire, quelques heures avant que le groupe de conseillers économiques du gouvernement Trudeau publie de nouvelles recommandations qui pourraient aider à façonner le prochain budget fédéral.

Plus d'articles