Retour

Le cannabis en vente en région dès le premier jour de la légalisation?

La Société des alcools du Québec (SAQ) n'est pas en mesure de dire si les régions comme celles de l'est du Québec auront un point de distribution de cannabis au premier jour de la légalisation. Toutefois, elle assure que l'objectif est de rendre le produit disponible partout. La solution sera peut-être la livraison.

Un texte de Jean-François Deschênes

Dès le premier jour de la légalisation, la SAQ veut implanter une vingtaine de points de vente rapidement. Où? Trop tôt pour le dire.

Comme l'explique le porte-parole, Mathieu Gaudreault, les projets de loi d'Ottawa et de Québec doivent d'abord être adoptés. « Ce sont des éléments qui peuvent venir changer la donne dans le milieu de la mise en vente du cannabis non médicinal. Donc c’est important pour nous de regarder ça. »

La SAQ prévoit la mise en place de la Société québécoise du cannabis. C'est cette nouvelle société qui veillera à l’ouverture des autres succursales.

À défaut d'avoir un point de service près de chez eux, les consommateurs pourront commander en ligne.

La SAQ est à la recherche d'une entreprise qui pourra assurer le service de livraison rapidement selon toutes les exigences requises.

Le président de la Fédération québécoise des municipalités, Jacques Demers, estime qu'il faut un déploiement uniforme dans la province dès le début de la légalisation et éviter de centraliser dans les grands centres. « C’est peut-être la pire chose si on y va à des étapes différentes. On va habituer peut-être les gens à contourner un système qu’ils sont en train d’essayer de mettre en place [...] Il me semble que c’est le genre de domaine où tu ne peux pas faire des essais et erreurs. »

On ignore toujours quand le cannabis sera légalisé. Le premier juillet avait été pressenti, mais cette date a été écartée.

Mercredi, la SAQ a annoncé une entente avec six fournisseurs de cannabis récréatifs, dont trois proviennent du Québec.

Plus d'articles