Retour

Le Cap-Breton veut séduire les touristes chinois et la communauté LGBT+

L'agence de tourisme du Cap-Breton consulte des spécialistes afin d'évaluer son potentiel d'attraction auprès des familles chinoises et des membres de la communauté LGBT+.

L’agence a présenté son plan stratégique au Conseil régional du Cap-Breton mardi soir. « La Chine est sur toutes les lèvres dans le monde du tourisme canadien », affirme la directrice générale de Destination Cap-Breton, Mary Tulle.

L’agence a récemment invité un spécialiste du tourisme chinois sur l’île pour qu’il juge de son potentiel. Il en a conclu que le Cap-Breton a plusieurs atouts, soutient Mary Tulle, notamment l’Université du Cap-Breton et sa population étudiante d’origine chinoise. « Nous avons établi qu’il serait pertinent de capitaliser sur la venue d’étudiants, de jeunes du secondaire avec leur famille, pour une durée de deux ou trois semaines », ajoute-t-elle.

Selon elle, cela pourrait encourager les étudiants à faire leurs études postsecondaires au Cap-Breton, et ensuite de s’y installer pour travailler.

Des entreprises ciblées

C’est d’ailleurs ce qu’a fait Heine Cheng, pour ensuite se spécialiser en tourisme. Originaire de la Chine, il a récemment acheté Bannockburn Tours, à Baddeck. L’entreprise amène des visiteurs et des passagers de croisières sur les sites touristiques de l’île. Heine Cheng a ajouté un nouveau parcours à son programme : il offre désormais des fins de semaine à Halifax pour les étudiants chinois.

Selon l’entrepreneur, la plupart des Chinois préfèrent visiter les grandes villes lors d’un premier voyage. S’ils reviennent, ils veulent voir « quelque chose d’unique ou de différent ».

« Je leur dis alors : "Sur la côte est, il y a une très belle île, le Cap-Breton. On y trouve le sentier Cabot, mondialement connu, et beaucoup de terrains de golf." La culture et les sites nationaux que nous avons ici diffèrent complètement de ce qu’ils ont vu auparavant. Le potentiel est là, il suffit de faire plus de publicité. »

« Nous voulons être prêts »

Destination Cap-Breton pense également courtiser le marché de la communauté LGBT+. L’agence travaille en collaboration avec Travel Gay Canada et l’acteur et militant Jason Stuart pour évaluer le potentiel de l’île.

Pour se préparer à accueillir ces visiteurs, Mary Tulle aimerait que les exploitants touristiques suivent une formation pour être plus sensibles à leurs goûts et besoins. « Nous voulons être prêts et ouverts à accueillir tout le monde. Nous voulons savoir ce qu’ils recherchent et ce dont ils ont besoin. »

Selon Mary Tulle, les chiffres touristiques du Cap-Breton « sont les meilleurs au pays, en ce qui concerne la croissance ». En 2016, les recettes de l’industrie de l’hôtellerie ont connu une augmentation de 16 %. À la fin du mois de juillet 2017, elles ont encore augmenté de 10 %.

« Évidemment, cela a aussi des retombées importantes sur les attractions touristiques, les boutiques de souvenirs, les restaurants et plusieurs autres commerces », affirme Mary Tulle.

Plus d'articles

Commentaires