Les affaires vont bien au centre d'appels Nordia où de nouveaux investissements sont prévus au printemps. Plus de 100 employés supplémentaires seront embauchés.

Un texte de Mélanie Patry

Depuis l'ouverture de son centre d'appels de Jonquière il y a deux ans, Nordia forme une trentaine de recrues chaque mois. En ce moment, 420 personnes y travaillent.

L'entreprise fait face à une expansion qui va au-delà des prévisions.

Une septième ligne de service sera bientôt développée pour Bell Canada. Cent vingt-cinq nouveaux emplois s'ajouteront donc au cours des prochains mois.

Recrutement facile

La directrice générale du centre d'appels de Jonquière affirme que la cadence des affaires ne nuit pas au recrutement.

Ce n’est pas difficile à trouver, je dirais même qu'on a une augmentation d'intérêt au sein de la population. On est aussi assez compétitif au niveau des salaires et des avantages sociaux.

Hélène Deschênes, directrice général du centre d'appels

Les employés déjà en poste doivent également recevoir des formations ponctuelles, car la technologie et l'offre de services de Bell Canada changent régulièrement.

Les employés restent

Malgré le roulement de l'entreprise, la direction affirme que son taux de rétention est supérieur aux autres centres d'appels.

« On prend environ 400 appels par mois, chaque appel est différent, chaque client est différent, chaque besoin est différent. Quand tu as un client qui demande à parler à ton boss parce qu'il est satisfait, c'est plaisant! », raconte un des agents de services, Régis Langevin.

Les salaires chez Nordia varient de 14,25 $ à 17,50 $ l'heure.

Plus d'articles

Commentaires