Retour

Le Centre de transformation des viandes est vendu

Le Centre de transformation des viandes (CTV) de Saint-Gabriel-de-Rimouski a finalement trouvé preneur. Trois hommes d'affaires de Sherbrooke, Lévis et Montréal en ont fait l'acquisition récemment pour en faire une usine de transformation de pommes de terre frites.

Un texte de Julie Tremblay

Selon le maire de Saint-Gabriel-de-Rimouski, Georges Deschênes, une partie du bâtiment pourrait également être utilisée pour en faire une fromagerie ou un centre de transformation de viande halal. Il affirme que cette vente est une grande nouvelle, puisqu'elle permet à sa municipalité de récupérer les 285 000 $ auparavant investis dans le CTV.

La municipalité a vendu le bâtiment du CTV sous promesse que son acquéreur y crée au moins cinq emplois au cours des deux prochaines années. « Le promoteur parle plutôt de 15 emplois », affirme cependant Georges Deschênes.

Des promoteurs-mystères

On ignore toujours qui sont les investisseurs derrière cette relance du CTV. Selon M. Deschênes, ils souhaitent prendre leur temps et annoncer leur projet lorsqu'il sera sur le point de se concrétiser.

Le Centre de transformation des viandes de Saint-Gabriel a fait faillite en 2011, deux ans après son ouverture.

L'homme d'affaires Gilles-Denis Beaulieu, qui en avait fait l'acquisition par la suite, n'a jamais concrétisé ses projets pour le CTV. Les équipements qui se trouvent à l'intérieur du bâtiment lui appartiennent toujours.

Plus d'articles

Commentaires