Retour

Le centre fiscal de Sudbury prévoit embaucher des centaines de travailleurs

L'Agence du revenu du Canada (ARC) prévoit combler l'équivalent de 650 postes à temps plein à ses bureaux de Sudbury. L'ARC n'a toutefois pas dévoilé combien d'employés seront embauchés à temps partiel.

Ces changements s'inscrivent dans le cadre de la modernisation des services de l'ARC, entamée en réponse au nombre croissant de Canadiens qui remplissent leur déclaration de revenus en ligne.

En 2016, seulement 16 % des Canadiens ont produit leur déclaration sur papier, ce qui représente une diminution d'environ 66 % depuis 10 ans, indique l'ARC.

Selon l'ARC, quatre centres dont celui de Sudbury se spécialiseront dans le traitement des déclarations de revenus et prendront de l'expansion. Trois autres centres seront transformés en Centres nationaux de vérification et de recouvrement.

Le centre fiscal de Sudbury a ouvert ses portes en 1982 et embauche l'équivalent de 1700 employés à temps plein, mais de nombreux postes sont pourvus par des travailleurs saisonniers.

Perte d'emplois ailleurs en Ontario

Le syndicat qui représente les employés de l'ARC affirme que ces changements affecteront plus de 2300 membres partout au Canada.

Le Centre d'appel de Toronto fermera ses portes et une partie des activités effectuées à Ottawa seront transférées à d'autres centres, selon l'ARC.

À Sudbury, 107 personnes perdront leur emploi. D'autres postes à ce centre fiscal ou ailleurs au Canada leur ont toutefois été offerts.

Le syndicat dit ne pas avoir été consulté par l'ARC avant cette annonce, ce qui témoigne d'un « manque de respect », selon le président du Syndicat des employé-e-s de l'impôt, Robert Campbell.

« La direction a certainement le droit de réaffecter le travail et de redistribuer les ressources, mais si elle avait consulté le syndicat nous aurions peut‑être pu fournir de l’information et faire des suggestions qui auraient atténué les conséquences sur la vie de nos membres. », indique Robert Campbell par communiqué.