Retour

Le chantier Verreault Navigation fustige à nouveau Ottawa

Le président et chef de la direction de Verreault Navigation, Richard Beaupré, critique la façon d'octroyer les contrats de réparation des navires canadiens.

Richard Beaupré n'accepte pas que des navires de Marine Atlantique, une société canadienne, aient été réparés aux États-Unis.

« Ce sont des bateaux canadiens, c’est nous comme contribuables qui avons payé pour ces bateaux, commente M. Beaupré, pourquoi ils ne les réparent pas ici au Canada? Ils laissent l’argent aux États-Unis. Il n’y a aucune retombée économique pour le pays. »

Le chantier Verreault Navigation des Méchins a néanmoins décroché un contrat de 3,2 millions de dollars pour réparer un des navires de Marine Atlantic. L'annonce en a été faite en début d'après-midi, mercredi, au chantier.

En 2016, le Blue Puttees de Marine Atlantic, le plus grand traversier de l’Est du Canada, avait été réparé au chantier des Méchins. Toutefois, en avril dernier, un important contrat de Marine Atlantic pour la réparation de deux navires avait été octroyé à un chantier en Caroline du Sud.

Marine Atlantic, une entreprise basée à Terre-Neuve, gère les traversiers qui naviguent entre Terre-Neuve-et-Labrador et la Nouvelle-Écosse, selon le mandat confié par Ottawa.