Retour

Le commerce avec les États-Unis : une relation lucrative

Les États-Unis demeurent de loin le principal partenaire économique du Canada. Depuis l'entrée en vigueur de l'accord de libre-échange Canada-États-Unis, puis de l'ALENA, les échanges commerciaux entre les deux pays ont plus que triplé, mais ils ont aussi fluctué au gré de différents événements.

Un texte d'Olivier BachandTwitterCourriel

Chaque minute qui passe, 1,4 million de dollars en biens et services traversent la frontière canado-américaine.

Le Canada et les États-Unis sont les partenaires commerciaux les plus importants de la planète, avec des échanges qui ont atteint 880 milliards de dollars l'an dernier.

Près de 9 millions d'Américains doivent leur emploi aux échanges commerciaux entre les deux pays. Mais il ne s'agit pas d'une relation à sens unique. Le Canada y trouve son compte en exportant les trois quarts de ses marchandises au pays de l'oncle Sam.

En 1994, année de l'entrée en vigueur de l'Accord de libre-échange nord-américain (ALENA), les exportations vers les États-Unis ont atteint 183 milliards de dollars.

Depuis, elles n'ont cessé de grimper d'année en année, sauf à deux occasions : après les attaques du 11 septembre 2001 aux États-Unis, et lors de la crise financière de 2008-2009. Une chute de plus de 100 milliards de dollars a alors été observée.

En 2015, les exportations de marchandises canadiennes vers les États-Unis se sont élevées à 400 milliards de dollars. Le montant atteint même 450 milliards si on ajoute le secteur des services.

Obstacles au commerce

Malgré le libre-échange, le commerce entre les deux pays se heurte encore à certaines barrières.

Les mesures de sécurité supplémentaires mises en place après les attentats du 11 Septembre ont en partie mené à une baisse des passages à la frontière canado-américaine.

En l'an 2000, plus de 7 millions de camions sont entrés aux États-Unis en provenance du Canada, contre 4 millions seulement l'an dernier.

Au cours de la même période, le nombre de Canadiens qui ont franchi la frontière à bord de leur véhicule est passé de 37 à 22 millions.

En visite officielle à Washington, le premier ministre Justin Trudeau et le président américain Barack Obama se sont tous deux engagés à « accélérer les efforts en cours » pour faciliter le commerce transfrontalier.

Le Canada et les États-Unis se sont aussi entendus pour étendre les mesures de « précontrôle » dans les domaines du transport terrestre, maritime et ferroviaire.

Ces mesures doivent permettre aux voyageurs d'accéder à des services de prédédouanement de la part des autorités américaines en sol canadien. Ils n'auront donc pas à faire la file pour passer les douanes à leur arrivée aux États-Unis.

Plus d'articles

Commentaires