Retour

Le conflit du bois d'oeuvre pousse une scierie de Port Alberni à la fermeture

Les 77 travailleurs britanno-colombiens de la scierie Somass à Port Alberni, propriété de Western Forest Products Inc., se retrouvent sans emploi à cause notamment du conflit qui oppose le Canada aux États-Unis dans l'épineux dossier du bois d'oeuvre.

Dans un communiqué, l'entreprise déclare que la scierie Somass, qui travaille du cèdre rouge de l'Ouest, est menacée depuis février. La société souligne qu'elle se concentre sur une réduction de coûts pour rester compétitive et que cette décision a été prise en raison d'un manque d'approvisionnement en rondins pour fonctionner efficacement. Autre raison invoquée : l'incertitude causée par des droits compensateurs récemment imposés aux produits en bois résineux qui sont exportés aux États-Unis.

Western Forest Products Inc. dit avoir l'intention d'offrir une indemnité de départ volontaire à ses employés. Les activités de l'entreprise seront dorénavant centralisées dans l'une de ses usines de l'île de Vancouver.

Quant au syndicat, il espérait une issue différente. « Nous préférerions qu'elle [la scierie] continuer de fonctionner », a déclaré Norm Macleod, président du syndicat local des métallurgistes pour la scierie.

Le président-directeur général de Western Forest Products Inc. , Don Demens, a déclaré que la société encouragerait les employés à explorer les débouchés professionnels dans ses six scieries de l'île de Vancouver.

Plus d'articles

Commentaires