Retour

Le Congrès du travail du Canada demande la fin des importations d'amiante

Le Congrès du travail du Canada (CTC) souhaite qu'Ottawa interdise les importations d'amiante au pays.

L’organisme de défense des travailleurs rappelle que l’exposition à l’amiante, un matériau à l’époque couramment utilisé dans la construction et dans de nombreuses autres industries, est la cause principale de décès relié au travail au Canada.

Le Canada a cessé les exportations d’amiante en 2011, mais le CTC affirme maintenant que la valeur des importations d’amiante est passée de 4,7 millions de dollars en 2011 à 8,2 millions de dollars en 2015. Le matériau est encore utilisé dans des produits de construction et pour des pièces automobiles.

« Nous avons seulement cessé d’exporter parce que la mine a fait faillite, non pas parce que c’est une bonne politique publique. Nous savons depuis longtemps que l’amiante est cancérigène », a lancé Hassan Yussuf, le président du CTC en entrevue à CBC.

En novembre, un député néo-démocrate fédéral de la Saskatchewan a présenté un projet de loi pour bannir l’amiante. Le premier ministre Justin Trudeau a dit être prêt à aller de l’avant sur cet enjeu.

Cinquante-six pays interdisent l’amiante dont le Japon, l’Australie et le Royaume-Uni.

Plus d'articles

Commentaires