Retour

Le conseil municipal de Calgary revoit son budget pour faire face à la crise

Plus de 183 millions de dollars de mesures budgétaires sont en discussion autour de quatre domaines d’action.

Impôt foncier

La mesure phare, déjà approuvée en juin dernier, est le gel de l’impôt foncier. Les résidents de Calgary devaient voir leur impôt augmenter de 1,5 %, mais le conseil a décidé d’offrir une remise du même montant pour 2017. Ce gel de l'impôt foncier représente une perte de revenus de 73 millions de dollars pour la ville.

Les entreprises pourraient toutefois bénéficier d’une réduction supplémentaire. Les bureaux d’affaires du centre-ville de la métropole sont désertés, ce qui signifie qu’ils contribueront moins aux revenus de la ville. Comme le dit le conseiller municipal André Chabot, Calgary doit trouver l’argent quelque part et ce sont donc les commerces à l’extérieur du centre-ville qui devront payer une part plus importante de l’impôt. L’administration municipale examine plusieurs mesures à hauteur de 15 millions de dollars pour les aider.

Le conseil devra puiser l’argent de son fonds de réserve. L’administration municipale prévoit également de trouver des économies grâce à une réduction de certains services, comme la réduction des heures d’ouverture des dépotoirs ou la fin de la collecte des arbres de Noël à la porte.

Frais des services publics

Des frais pour des services publics seront également gelés ou l’augmentation prévue sera diminuée. Le conseil municipal a déjà approuvé le gel des frais récréatifs, des parcs et des permis pour animaux. Les tarifs de certains services d’eau et d’égouts n’augmenteront également pas autant que ce qui avait été décidé.

L’administration propose d’offrir des ristournes supplémentaires pour les frais de développement, des décharges et des bacs verts pour le compostage.

Initiatives ciblées

L’administration municipale propose aussi un certain nombre d’investissements dans des programmes destinés à aider les plus vulnérables et les plus touchées par la crise économique. Par exemple, cinq millions de dollars supplémentaires seront alloués à un fonds de résilience d’urgence pour aider les entreprises et les organismes caritatifs qui observent une hausse de leur clientèle à cause du ralentissement économique.

Un million et demi de dollars sera également utilisé pour améliorer la stratégie de logements abordables.

Plan d’investissement en infrastructure

L’administration municipale propose également un nouveau plan d’infrastructures pour créer plus d’emplois et attirer plus de commerces. Elle suggère de créer trois zones géographiques. Une des propositions consiste en la transformation de Calgary en un port intérieur en achetant des terrains autour de l’aéroport international. La Ville souhaite s’associer à du financement privé pour créer un centre de distribution qui pourrait soutenir des initiatives de commerce électronique, des entreprises de logistique et de technologie. Des propositions spécifiques seront présentées au conseil lors du deuxième trimestre 2017.

Toutes ces propositions doivent encore être approuvées lors d'un vote des élus.