Le coût du projet hydroélectrique de Muskrat Falls, au Labrador, a encore augmenté. Il atteint maintenant les 11,7 milliards de dollars, soit 270 millions de dollars de plus que la dernière estimation.

Cette somme dépasse de quatre milliards de dollars le premier calcul du coût de ce chantier, il y a quatre ans.

La réévaluation à la hausse est la conséquence d’une entente qui vient d’être conclue entre le maître d’oeuvre du projet, Nalcor Energy, et le constructeur principal Astaldi, mettant ainsi fin à un désaccord.

Les travaux de construction de la centrale électrique et des ouvrages de prise d’eau et de décharge pourront maintenant aller de l’avant. Cette partie du projet coûtera 1,83 milliard de dollars.

Des retards ont fait augmenter les coûts

L’entreprise italienne Astaldi avait demandé plus d’argent lorsque les travaux avaient pris du retard, faisant ainsi grimper le coût des travaux.

Une entente intérimaire conclue au mois d’août avait permis aux travaux de se poursuivre.

« Les travaux difficiles et l’environnement dans lequel ils se font ont rendu le processus de négociation complexe », a déclaré le directeur général du groupe Astaldi Filippo Stinellis mercredi, par voie de communiqué. « Nous sommes satisfaits d’avoir conclu cette entente. »

Les coûts pourraient augmenter encore

Le PDG de Nalcor Energy, Stan Marshall, a affirmé après l’entente que les coûts auraient gonflé bien plus si Astaldi avait été écarté comme constructeur.

La suite des choses se présente bien, a-t-il déclaré. Mais rien ne garantit que les coûts ne vont pas augmenter encore.

Stan Marshall, PDG de Nalcor Energy

Nalcor s’attend à ce que les glaces du fleuve Churchill causent certains dommages au chantier au cours de l’hiver. Si l’hiver était exceptionnellement rigoureux, les coûts pourraient s’envoler, selon Stan Marshall.

Lorsqu’il a été nommé à son poste en juin dernier, M. Marshall a qualifié le projet de Muskrat Falls de « gâchis », mais précisé qu’il était trop tard pour l’annuler, trop d’argent ayant déjà été dépensé.

Le barrage hydroélectrique de Muskrat Falls doit commencer à produire ses premiers mégawatts en 2019, mais il ne produira à plein régime qu’un an plus tard, soit deux ans après la première date annoncée.

Plus d'articles

Commentaires