Retour

Le déficit de la province inquiète le maire de Regina

Le maire de Regina s'inquiète des répercussions des actions du gouvernement provincial sur les municipalités pour éliminer le déficit, qui pourrait totaliser jusqu'à 1,2 milliard de dollars.

« Nous sommes inquiets lorsque nous entendons que tout est sur la table », a indiqué le maire de la capitale saskatchewanaise Michael Fougere. La formule de partage de revenus ainsi que la réduction des services préoccupe le maire.

Les municipalités de province reçoivent l’équivalent de 1 % de la taxe de vente provinciale grâce à une entente de partage des revenus. Cet argent peut être utilisé pour les infrastructures, les routes ou le transport en commun.

Le gouvernement provincial reconsidère toutefois cette entente, et a suggéré que la formule pourrait changer. Le premier ministre Brad Wall a souligné que la province n’a pas pris de décision définitive sur les dépenses du gouvernement.

Plusieurs municipalités ont déjà établi leur budget pour 2017, et ceux-ci devraient être révisés si la formule de partage de revenus vient à changer.

« Nous sommes de plus en plus une province urbaine », a indiqué M. Fougere. « Lorsque les provinces parlent des services qu’ils veulent éliminer et comment ils veulent équilibrer leur budget, ils doivent comprendre qu’on ne coupe pas tout ». La croissance de la province dépend des villes, croit-il.

Le premier ministre, Brad Wall, a affirmé lundi que tout était sur la table pour équilibrer les finances de la province, dont le déficit est estimé à 1,2 milliard de dollars, soit 200 millions de dollars de plus que lors de la mise à jour du budget en novembre.

Le prochain budget provincial doit être dévoilé en mars.