Retour

Le déficit du Manitoba toujours pas maîtrisé

Le déficit du Manitoba continue de grimper malgré les promesses du gouvernement progressiste-conservateur de s'y attaquer. Pour l'année en cours, le déficit devrait atteindre un peu plus d'un milliard de dollars; une hausse de 93 millions de dollars par rapport à ce qui avait été prévu dans le budget du printemps 2016.

Le déficit prévu est par ailleurs supérieur de 160 millions de dollars à celui enregistré l'an dernier. Cette nouvelle évaluation se retrouve dans le rapport fiscal du second trimestre présenté par la province mardi.

Les revenus provenant des ventes, de l'impôt sur le revenu et de la taxe sur le tabac sont tous inférieurs aux prévisions faites en début d'année, signes d'une économie au ralenti. Les revenus sont aussi à la baisse pour deux importantes sociétés d'État : Hydro-Manitoba et la Société d'assurance publique du Manitoba. À cela s'ajoutent des dépenses plus importantes que prévu dans les programmes d'aide à l'emploi et au revenu.

Notre gouvernement continue de s'engager à remettre sur pied les finances de la province qui ont trop longtemps vu une croissance non durable des dépenses et un manque de discipline fiscale.

Cameron Friesen, ministre des Finances

Lors de l'élection, le Parti progressiste-conservateur a promis d'équilibrer le budget en huit ans et de réduire la taxe de vente provinciale d'un point de pourcentage avant 2020. Le premier ministre désire de plus rétablir la cote de crédit de la province qui a été abaissée au terme de sept ans de déficit consécutifs présentés par le précédent gouvernement néo-démocrate.

La province prévoit maintenant un taux de croissance de 2 % pour l'année 2016 alors que la projection était de 2,2 %. Ce taux de croissance reste toutefois supérieur à la moyenne nationale de 1,3 %.

Le rapport fiscal du second trimestre indique que la croissance plus faible que prévu de l'Amérique du Nord et du Japon ainsi que la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne ont révisé à la baisse les perspectives d'avenir.

Le calcul définitif du déficit pour l'année en cours sera connu l'été prochain après la révision des données par le vérificateur général.

Plus d'articles

Commentaires