Retour

Le déménagement de Costco prévu pour l'automne

La construction du nouveau Costco de Sherbrooke devrait s'amorcer aux environs du 12 octobre.

Le conseil municipal de Sherbrooke a approuvé le projet de déménagement du géant américain lors d'une séance extraordinaire lundi soir, à l'hôtel de ville.

Selon les plans dévoilés par l’homme d’affaires Jean-François Morin, du Groupe Immex Société Immobilière, il est prévu que le détaillant exploite 24 pompes à essence une fois installé à l'angle des boulevards de Monseigneur-Fortier et du Plateau-Saint-Joseph.

« S'il n'y a pas d'opposition, qu'il n'y a pas de registre et pas de référendum, tout entrerait en vigueur le 12 octobre. À ce moment-là, le requérant pourrait venir chercher ses permis d'aménagement de site et déposer ses plans », indique le directeur du service de la planification urbaine et du développement durable Michael Howard.

Le Costco passera d'une superficie de 9300 mètres carrés (100 000 pieds carrés) à 13 000 mètres carrés (140 000 pieds carrés). Le projet prévoit également l'implantation de commerces de plus petites superficies aux côtés de Costco. Le projet nécessitait plusieurs changements de zonage, puisqu’un règlement municipal instauré à l’aube du développement du plateau Saint-Joseph interdisait tout agrandissement de la zone commerciale avant que le taux d’occupation atteigne 75 % de la zone. Actuellement à 71 %, le taux d’occupation passerait à 76 % de la nouvelle zone commerciale, une fois le déménagement de Costco terminé.

« Présentement, ces zones-là, même si elles sont au Plateau Saint-Joseph, elles sont agroforestières et industrielles, donc on vient changer les usages pour permettre la vente au détail, les postes d'essence et certains restaurants. »

Jean-François Morin s'est dit heureux que le dossier puisse progresser, mais n'a pas voulu commenter davantage.

Plusieurs élus ont vanté de nouveau l'impact positif attendu sur le prix de l'essence et se sont réjouis que le Plateau Saint-Joseph puisse arriver « à maturité ».

« À l'époque, on a bien encadré les superficies permises, mais on est rendu 15 ans plus tard et il y avait place pour des ajustements et le déménagement du Costco, ça imposait de revoir l'ensemble du secteur. Quant à moi, ce qu'on a devant nous ce soir, ça va faire en sorte que le plateau va être à maturité », a noté le conseiller Serge Paquin.

« C'est un enjeu secondaire, la question de l'essence, a-t-il poursuivi. Mais, c'est un enjeu quand même réel. D'après les analyses très sérieuses qui ont été faites, ça démontre qu'il y a un coût de 7 sous le litre trop cher de façon historique à Sherbrooke et ç'a été réitéré, démontré dernièrement que la présence de Costco dans le marché de Québec a eu un effet à la baisse. »

Des consultations publiques seront tenues les 26 et 28 juin prochains à propos des changements de zonage et du schéma d’aménagement.

Six élus sur 19 se sont opposés au projet, soit les conseillers Vincent Boutin et Rémi Demers et les conseillères Danielle Berthold, Hélène Dauphinais, Christine Ouellet et Nicole Bergeron.

Plus d'articles

Commentaires