Retour

Le député Guy Bourgeois tente de rassurer les producteurs laitiers

Le député d'Abitibi-Est, Guy Bourgeois tente de se faire rassurant au sujet de la chute des prix du lait.

Les producteurs du Québec sont inquiets et veulent l'intervention de la Commission canadienne du lait pour éviter le pire.

La dégringolade du prix du lait à la ferme a commencé ces dernières années et rien ne semble pouvoir l'arrêter.

Actuellement, les producteurs laitiers du Québec reçoivent 64 cents du litre, ce qui équivaut au prix de 2004. C'est 4 cents du litre de moins qu'il y a un mois à peine, alors que pour couvrir leurs frais de production ils devraient toucher 75 cents du litre.

Guy Bourgois affirme que le ministre de l'Agriculture suit le dossier de près.

« Il y a des discussions auprès du fédéral pour s'assurer du respect de la frontière, les obligations et le principe des quotas, dit-il. Toute la structure au niveau de la gestion du lait au Canada est basée sur cet élément-là du contrôle de l'ensemble du volume. On va faire en sorte de faire les représentations appropriées à la fois au niveau du fédéral et d'appuyer adéquatement la fédération au niveau de ces enjeux-là. »

Pour sa part, le député d'Abitibi-Ouest François Gendron s'est dit préoccupé par la situation qui met en péril des projets laitiers dans la région.

Selon lui, le ministre de l'Agriculture du Québec devrait intervenir auprès de la Commission canadienne du lait pour trouver une solution.

La baisse des ventes du lait que l'on boit au profit des gras laitiers comme le beurre ou les fromages serait en grande partie responsable de la situation.

Plus d'articles