Retour

Le gouvernement du N.-B. « déploie peu d'efforts » pour appliquer les recommandations de la vérificatrice générale

313 millions de dollars ont été accordés à l'industrie, selon la vérificatrice générale, après son premier rapport sur Atcon en 2015, alors qu'elle estime que le Bureau du Conseil exécutif a « déployé peu d'efforts » pour appliquer ses recommandations en termes d'aide financière.

Dans le cadre de son examen sur l’aide financière accordée à Atcon, la vérificatrice générale du Nouveau-Brunswick a analysé la mise en oeuvre de ses recommandations antérieures par Opportunités NB et le Bureau du Conseil exécutif. Kim MacPherson en conclut que peu d’améliorations ont été apportées pour qu’un fiasco comme Atcon ne se reproduise.

De la part d’Opportunités NB, seulement 4 des 19 recommandations ont été mises en oeuvre. Quant au Bureau du Conseil exécutif, la vérificatrice générale écrit qu’il a « déployé peu d’efforts pour s’assurer que nos recommandations sont appliquées à toutes les autres entités accordant de l’aide financière à l’industrie ».

Cette situation l’inquiète, puisque depuis son rapport de 2015, 313 millions de dollars ont été dépensés en aide financière accordée à l’industrie.

Kim MacPherson a même tenu à répéter un passage de son rapport de 2015 :

Elle déplore que le public n'est pas en mesure d'évaluer les véritables résultats de ces dépenses.

Le premier ministre Brian Gallant a répondu à ces critiques : « Je pense que c'est très malheureux qu'est-ce qui est arrivé bien des années passées, et je pense qu'il faut apprendre comme gouvernement de ça, et prendre les recommandations de la vérificatrice générale très au sérieux pour améliorer la façon dont on procède ».

Plus d'articles

Commentaires