Retour

Le gouvernement provincial du N.-B. souhaite promouvoir les produits locaux

Le gouvernement du Nouveau-Brunswick a annoncé mercredi qu'il injectait un peu plus de 400 000 $ pour la promotion d'aliments locaux. Le secteur agro-alimentaire salue cette mesure, mais il reste quand même sur sa faim.

Cet investissement de 415 000 $ survient à la suite de la mise en place d’une stratégie pour la promotion des aliments locaux. La stratégie s’échelonne sur l’horizon 2017-2018 et vise aussi à permettre aux producteurs locaux d’accéder aux étalages des supermarchés de la province.

« J’espère qu’il y aura du mordant dans ça [...] mais j’émets des réserves », a indiqué Alain Rousselle, propriétaire de la ferme Alva.

Ce dernier s’est dit heureux d’apprendre que le gouvernement du Nouveau-Brunswick voulait faire la promotion des produits locaux, mais il demeure sceptique.

Maxime Gauvin, directeur général de la coopérative Récolte de chez nous, souligne pour sa part avoir observé un changement positif dans le milieu. « Je vois les choses bouger. »

 C’est un petit montant, mais c’est déjà trois fois plus que dans les années passées 

Maxime Gauvin, directeur général Coopérative la Récolte de chez nous

Le chef du Parti vert, David Coon, est d’avis que l’investissement est insuffisant et la stratégie mal pensée. Il croit plutôt que la promotion des produits locaux passe par le secteur public, notamment en facilitant le rapprochement entre les producteurs et les écoles, les hôpitaux et les foyers de soins.

Le ministre de l’Agriculture, de l’Aquaculture et des Pêches, Rick Doucet, affirme que le plan du gouvernement en matière d'aliments locaux se précisera dans les prochaines semaines.

Avec les informations de Karine Godin

Plus d'articles