Retour

Le magasinage de dernière minute bat son plein

À quelques heures d'échanger les cadeaux sous le sapin, un grand nombre de consommateurs doit encore les acheter.

C’est ce que révèle un sondage récent d’Ebates.ca, selon lequel plus d’un Canadien sur cinq, soit 22 %, fait ses achats à la toute dernière minute.

Les Québécois semblent plus prévenants que les autres Canadiens, puisqu’ils sont seulement 11 % à se mettre en chasse du cadeau parfait dans les derniers jours précédant Noël, selon le Conseil québécois du commerce de détail.

C’est une situation qui s’avère parfois compliquée dans les stationnements des centres commerciaux et aux caisses enregistreuses des commerces, étant donné l’affluence.

L’agence Interac annonçait que plus de 25 millions de transactions par carte de débit devaient être effectuées dans la seule journée de vendredi au Canada.

Magasiner en ligne

Le magasinage de Noël est toutefois en profonde mutation depuis l’avènement d’internet.

La moitié seulement des achats se fait dorénavant de façon traditionnelle dans des commerces. Le reste se fait en ligne.

Selon un rapport de l’institut Ipsos, déjà en 2014, plus de 82 % des Canadiens faisaient au moins un achat en ligne dans l’année. Ces chiffres sont en constante croissance depuis.

À preuve, Postes Canada indique livrer deux fois plus de colis juste à temps pour Noël qu’il y a cinq ans. Le service postal a observé une augmentation de 20 % de la quantité de courrier livré cette année comparativement à l’année passée.

Pour répondre à la demande, Postes Canada a d’ailleurs dû embaucher 3000 employés supplémentaires.

Il faut dire que près de la moitié des Canadiens ont profité du Vendredi fou et du Cyber lundi pour faire des achats en ligne, qui viennent de leur être livrés.

Le dernier sprint des consommateurs en magasin est une expérience désagréable pour la plupart des gens. Pas moins de 62 % de personnes sondées à ce sujet affirment que c’est la partie qu'ils aiment le moins du temps des fêtes.

Plus d'articles