Retour

Le maire de Baie-Comeau s'impatiente au sujet du traversier F.-A.-Gauthier

Le maire de Baie-Comeau, Claude Martel, dénonce à son tour le manque de fiabilité du F.-A.-Gauthier, qui effectue la navette maritime entre Matane et la Côte-Nord.

Un texte de Louis Garneau

Mardi à Baie-Comeau, les passagers ont dû attendre 30 minutes avant de pouvoir sortir du navire, qui accumule les bris mécaniques, deux ans à peine après sa construction.

À l'émission mercredi Bonjour la Côte, le maire Claude Martel a rappelé les inconvénients des ruptures de service pour les travailleurs forestiers de la rive sud et pour l'économie locale.

« Au niveau des épiceries, on s'aperçoit qu'il y a un ralentissement au niveau de la marchandise, parce que c'est quand même un transporteur important de marchandises », souligne Claude Martel.

Claude Martel approuve « à 100 % » la demande conjointe des cinq députés péquistes de la Côte-Nord et de l'Est du Québec, qui réclament une enquête du vérificateur général du Québec dans le dossier.

Selon lui, la conception même du F.-A.-Gauthier semble fautive à plusieurs niveaux. Il admet toutefois qu'il est difficile de blâmer les constructeurs alors que les bateaux de Tadoussac sont bâtis au Canada, mais éprouvent des retards de livraison.

La STQ demande une révision

Le président-directeur général par intérim de la Société des traversiers du Québec, François Bertrand, demande que soit revu le système de propulsion du F.-A.-Gauthier.

François Bertrand et Claude Martel demandent aux visiteurs de garder confiance au service de traversier entre Matane et la Côte-Nord.

Plus d'articles

Commentaires