Retour

Le Manitoba s'apprête à devenir un pionnier de l'industrie des tournesols

Le Manitoba représente 90 % de la production de tournesols au pays, selon l'industrie. De nombreux agriculteurs manitobains ont cependant délaissé cette industrie dans les dernières années, mais le vent s'apprête à tourner.

Un texte de Marie-Lise Mormina

Une analyse des données de Statistique Canada montre que, depuis 2007, les recettes financières ont chuté de 76 % dans la province. Les professionnels du secteur expliquent que, devant la montée du soja et du canola, il y a quelques années, les efforts pour développer l'industrie du tournesol ont stagné.

Toutefois, un consortium d’agriculteurs, de chercheurs et d'experts en alimentation et en marketing du Manitoba tente de révolutionner l'industrie au Canada.

Parmi eux, le Manitoba Agri-Health Research Network, qui fait de la recherche et du développement de produit. Une de ses directrices, Lee-Anne Murphy, est fière des progrès accomplis.

La directrice de l'Association nationale de tournesols du Canada, Darcelle Graham, indique qu'à l’heure actuelle les agriculteurs manitobains utilisent des semences produites aux États-Unis qui sont inadaptées aux sols et au climat canadiens. Celles-ci empêchent le Canada d’être compétitif dans le marché, explique-t-elle.

Depuis 2013, de nouvelles semences 100 % canadiennes sont testées. Celles-ci doivent permettre de maximiser le potentiel et l'utilisation des tournesols.

Les graines de tournesol, le nouveau soja?

En plus d’être utilisés pour produire de l’huile et de la nourriture pour animaux, les tournesols pourront aussi être consommés dans notre assiette. Plusieurs créations alimentaires sont actuellement au banc d’essais.

C’est le cas notamment pour un produit qui s’apparente au soja. Les recherches menées révèlent que la plante est riche en protéines, faible en gras et résistante à la chaleur à la cuisson.

Les graines nécessitent peu de transformations, ce qui implique un coût de production avantageux pour les agriculteurs et un aliment très sain pour le consommateur.

Qu’est-ce que cela représente pour le Manitoba?

Pour les agriculteurs, ce débouché permettrait de diversifier leur offre et d'accéder à un nouveau marché. Selon l'Association nationale des tournesols du Canada (NSAC), cela permettrait de doubler leur revenu.

L’Association prévoit également une augmentation de l’exportation pouvant se chiffrer à 200 millions de dollars par année.

Quant aux consommateurs, ils auront accès à des produits 100 % manitobains, sains, frais et de qualité.

Le marché de l’alimentation à base de plantes est en pleine croissance partout sur la planète. D’ici 2020, sa valeur se chiffrera à 5 milliards de dollars américains, selon une étude menée par la firme LUX.

L'avantage du Canada

Le Canada a une flore et un climat très diversifiés. Les recherches et les tests permettent de créer plusieurs variétés de semences de qualité. En plus de bien s’adapter aux différentes régions, celles-ci ont des goûts et des propriétés différentes, explique la directrice des cultures d'Agriculture Manitoba, Anastasia Kubinec.

Devant la montée du soya et du canola, il y a quelques années, les démarches pour développer l'industrie du tournesol ont stagné.

Plus d'articles

Commentaires