Retour

Le Manitoba sommé de tirer profit de la Stratégie nationale sur le logement

Le Manitoba doit agir pour tirer le meilleur parti possible des milliards de dollars du gouvernement fédéral en matière de logements, selon le Conseil de planification sociale de Winnipeg et la coalition Right to Housing.

Le gouvernement fédéral dépensera 40 milliards de dollars au cours des 10 prochaines années. Le Conseil de planification sociale de Winnipeg et de la coalition Right to Housing formulent six recommandations pour inciter le gouvernement provincial à utiliser ces sommes comme levier pour améliorer le logement social au Manitoba.

Dans un rapport rendu public, le Conseil de planification sociale et la coalition exhortent la province à affecter des ressources équivalentes à celles du fédéral dans les volets de la stratégie d’Ottawa qui exigent la participation financière des provinces. Ottawa s’attend ainsi à ce que les provinces dépensent 4,3 milliards $ pour appuyer le maintien de 385 000 logements communautaires existants au pays.

L’auteur du rapport, Josh Brandon, rappelle que tous les Canadiens ont droit à un logement sûr et abordable. Or, selon la coalition Right to Housing, le gouvernement fédéral s’est désisté de ses responsabilités au cours des dix dernières années, et la situation actuelle du logement, qui varie de province en province, produit des résultats mitigés.

La Stratégie nationale sur le logement fournit au Manitoba le levier nécessaire pour donner un coup de barre, estime-t-elle.

Avoir une stratégie manitobaineLe Conseil de planification sociale de Winnipeg et de la coalition Right to Housing demandent à la province de rendre publique sa stratégie de logement, attendue depuis longtemps, en même temps que le budget.

« Nous nous attendons à ce que le budget prévoit des investissements dans cette stratégie, et que le gouvernement fasse la démonstration qu’il est prêt à utiliser les sommes du fédéral comme levier pour réduire l’insécurité en matière de logement et le problème de l’itinérance à travers la province », indique la porte-parole pour la coalition, Kirsten Bernas.

Une contribution équivalenteRight to Housing et le Conseil demandent que la contribution provinciale soit équivalente à celle du fédéral, ce qui se traduirait en dépenses de 250 à 300 millions $ sur 10 ans. Pour ce faire, la province devrait revenir sur sa décision de couper dans les programmes de logement.

construire et réparerPour la coalition, les deux niveaux de gouvernement devraient travailler ensemble pour la construction de 1000 nouvelles unités de logement social, en tenant compte des besoins les plus pressants : logements pour les personnes seules et logements de trois chambres à coucher pour les familles.

La province devrait aussi investir au moins 126 millions de dollars par an pour réparer et maintenir les logements existants d’ici 2020.

Combler l'écartLa coalition estime que l’Allocation canadienne d’aide au logement du fédéral devrait être utilisée pour combler les écarts que n’arrive pas à combler le seul programme provincial d'allocation pour le loyer, en matière d’accès au logement abordable.

Dans les cas où des organismes sans but lucratif ont des ententes à long terme qui les aident à exploiter des logements abordables, la coalition demande que les gouvernements assurent des transitions en douceur quand ces ententes viennent à échéance.

Plus d'articles