Nouveau chapitre dans la saga du Massif du Sud. Après avoir évité de justesse la vente sous saisie de la station touristique, son propriétaire annonce maintenant qu'il souhaite vendre la montagne de Bellechasse.

Un texte de Marc-Antoine Lavoie

Le propriétaire de la Station touristique Massif du Sud, Alain Contant, explique que les « dernières années ont été difficiles » en raison d’un litige avec les MRC de Bellechasse et des Etchemins.

« Les MRC nous ont poursuivis avec le parc régional pour la reprise de certaines activités hivernales que notre entreprise opérait depuis que moi, je l’avais acheté », précise M. Contant.

Bien qu’un jugement de la cour ait donné raison aux MRC, Alain Contant juge que ce climat litigieux a entrainé une perte de confiance de la part des investisseurs.

« Les difficultés financières ont commencé au niveau du projet immobilier. C’est une des raisons pourquoi on veut vendre. On veut lui redonner vie avec un partenaire », explique-t-il.

Il souhaite maintenant donner un nouveau souffle à la montagne.

« On dit on vend, mais ça peut être une participation ou une prise de contrôle majoritaire, sans être totale. Ce qui fait qu’on peut garder le projet en vie et le laisser monter avec le nouveau groupe. »

En septembre dernier, la municipalité de Saint-Philémon a saisi la propriété de M. Contant afin de se faire rembourser 850 000 $ en taxes foncières impayées depuis plusieurs années.

La semaine dernière, Alain Contant a finalement versé près de 600 000 $ à la municipalité, quelques heures avant que celle-ci puisse accepter les offres d’achat sur la montagne.

« Là, on ressent un regain, parce que le positif est revenu. C’est pour ça qu’on veut vendre. On a réglé les litiges. Le but, c’est de régler tous les litiges finaux pour être capable de passer à une autre étape », assure Alain Contant.

Des discussions auraient été entamées avec un groupe européen et un autre du Québec.

Du ski cet hiver

Le propriétaire de la station touristique se donne un an et demi pour trouver un acheteur. « Si jamais on n’a pas vendu, on va continuer à opérer la station de ski », assure Alain Contant.

L’homme d’affaires affirme que la station de ski est rentable, mais qu’elle gagnerait à offrir des activités sur quatre saisons.

« C’est le secret maintenant des stations de ski. Si on veut une survie, une pérennité », croit-il.

La Corporation d’aménagement et de développement du Massif du Sud a d’ailleurs vendu cette semaine quatre terrains du Massif du Sud au Groupe Thirion-Beauregard.

La Station touristique Massif du Sud possède un bail de très longue durée sur une partie des terrains inclus dans la transaction.

Le Groupe d’investisseurs a également montré de l’intérêt à acquérir l’ensemble de la montagne, affirme M. Contant.

Plus d'articles

Commentaires