Retour

Le Nord de l’Ontario accueille un congrès national autochtone 

La ville de Cochrane dans le Nord-Est de la province accueille pour les trois prochains jours la Conférence nationale des traités no 1 à 11. La municipalité fait d'une pierre deux coups, puisque le Cree Fest s'y déroulera simultanément.

Un texte de Caroline Bourdua

Cette manifestation culturelle qui en est à sa 14e année est organisée par la Nation Taykwa Tagamou.

Des centaines de leaders autochtones de partout au pays participent au congrès, dont le chef de l’Assemblée des Premières Nations, Perry Bellegarde, et le chef régional de l’Ontario Isadore Day.

Chacun des 11 traités a envoyé une délégation.

Les deux évènements offrent une vision politique, légale et culturelle, indique le maire de Cochrane, Peter Politis.

« C’est la première fois que Cochrane et sa région accueille le congrès national des traités et par conséquent un rassemblement aussi important dans notre communauté », affirme M. Politis.

La Nation Tawkwa Tagamou fait partie du traité no 9 et les deux tiers de l’Ontario se retrouvent sur son territoire.

« Nous comptons 49 Premières Nations et les trois quarts n’ont aucune route d’accès, indique Lawrence Martin, le coordonnateur de l’évènement. Les dossiers comprennent aussi les ressources naturelles que des compagnies veulent exploiter sur nos terres ancestrales. »

Selon M. Martin, il est donc important que les Premières Nations deviennent de véritables partenaires économiques au pays, d’où la nécessité de réunir les traités no 1 à 11 pour établir une stratégie commune afin de travailler avec les gouvernements provinciaux et fédéral.

Au cours de la cérémonie marquant la levée du soleil mardi, il a été question du remaniement de lundi, dans lequel le gouvernement Trudeau a nommé deux ministres affectés aux Affaires autochtones.

L’un d’eux, Carolyn Bennett prendra la parole mercredi, tout comme son homologue ontarien David Zimmer.

« Nous anticipons de bonnes relations à la suite du remaniement, a indiqué l’un des chefs, Jonathan Salomon. Les dossiers sont énormes et ils ne seront pas trop de deux ministres pour tout traiter. »

Présence autochtone marquée à Cochrane

« Environ 20 % de notre population est issue des Premières Nations. Ce nombre n’était que de 6 pour cent en 2003, dit le maire Politis. Nous comptons une population proactive qui souhaitait accueillir le festival et le congrès national. »

Des retombées économiques importantes

« Tous les lieux d’hébergement affichent complet pour ces trois jours et c’est sans compter les dépenses qui seront faites dans les restaurants », précise le maire de Cochrane.

L’ensemble de la région bénéficie de ce flux de visiteurs, selon Peter Politis.

Plus d'articles

Commentaires