Retour

Le nouveau PDG d'Alouette veut prendre le virage vers la robotisation

L'aluminerie Alouette à Sept-Îles veut amorcer un virage vers les nouvelles technologies et la robotisation. C'est ce que le nouveau président et chef de la direction, Patrice L'Huillier, souhaite mettre de l'avant dans le cadre d'un plan stratégique 2018-2030.

Celui qui a pris la direction de l’entreprise le 30 avril dernier insiste toutefois pour dire qu’il va continuer le travail amorcé par son prédécesseur Claude Boulanger, un travail « très fortement orienté sur la santé et la sécurité d’une part, et [d'autre part, sur le renforcissement des] liens avec la communauté de Sept-Îles et Port-Cartier. »

Avec le 25e anniversaire d'Alouette qui a été célébré l'an dernier, Patrice L'Huillier rappelle l'importance d'effectuer une transition harmonieuse entre les travailleurs qui ont bâti l'entreprise et les jeunes qui prennent la relève.

Selon lui, l'automatisation et les nouvelles technologies sont au coeur des projets à réaliser pour mettre à profit les intérêts et les talents de la nouvelle génération dans l'entreprise.

Il souhaite même qu'Alouette devienne chef de file en la matière.

Alouette phase 3

Patrice L'Huillier souhaite aussi tout mettre en œuvre pour convaincre les investisseurs de lancer, dès que possible, le projet d'agrandissement de l'aluminerie, Alouette phase 3.

« Si vous me demandez personnellement, je vous dirais le plus tôt possible, mais ce n'est pas du court terme, ce n'est pas une décision qui est prise », indique Patrice L'Huillier.

« On n'est pas encore assez compétitif entre le coût d'investissement d'une aluminerie comme Alouette pour augmenter sa taille, par rapport à nos concurrents, poursuit Patrice L'Huillier. Le monde de l'aluminium, c'est un monde qui est très concurrentiel. »

Le Québec propice à la production d’aluminium

Pour Patrice L’Huillier, il est clair que le Québec est particulièrement bien doté pour la production de l’aluminium.

Nouveau procédé de fabrication sans émission de carbone

Patrice L'Huilier se réjouit aussi de l'implantation par Rio Tinto et Alcoa du nouveau procédé de fabrication de l'aluminium sans émission de carbone, mais il juge que ce projet pourrait être mis en œuvre par Alouette, mais seulement dans plus d'une décennie.

Avec les informations de Katy Larouche

Plus d'articles