Retour

Le paiement électronique bientôt disponible dans les transports en commun du grand Edmonton

Un nouveau système de paiement électronique pour les transports en commun, baptisé Smart Fare, est en cours de finalisation dans la région du grand Edmonton. Destiné à rendre le paiement plus facile, et les tarifs plus flexibles, ce système devrait voir le jour en 2020.

Les usagers pourront payer leur transport avec leur carte de crédit ou de débit, ou encore leur téléphone intelligent. Et ce, directement dans les bus ou dans les stations de train léger.

Il sera aussi possible de se procurer une carte Smart Fare, en ligne ou à l’aide de nouvelles machines qui seront mises en place.

Mais à l’inverse des anciennes cartes, la nouvelle ne constituera pas la seule preuve du paiement. Sur le modèle d’une carte bancaire, elle sera reliée à un compte en ligne, à partir duquel les usagers pourront acheter du crédit. Dans le cas où un usager perdrait sa carte, il conserverait donc la valeur de son achat.

« Une collaboration régionale réussie »

L’autre avantage de ce nouveau système est qu’il sera mis en place dans les municipalités d'Edmonton, Saint Albert et Strathcona. Les voyageurs pourront donc utiliser un seul et même compte pour se déplacer sur l’ensemble de ce territoire.

Pour Ken Koropeski, directeur des projets spéciaux au système de transport en commun d'Edmonton, c’est la preuve d’une « collaboration régionale réussie », démarrée en 2013.

Wade Coombes, directeur des transports à Strathcona County, estime par ailleurs que pour des petites municipalités comme la sienne, c’est l’occasion de se munir d’une technologie avancée, qui serait trop complexe à mettre en place à l’échelle d’une seule petite ville.

Nouvelles options tarifaires

Avec le système Smart Fare, de nouvelles options tarifaires seront offertes aux résidents des trois villes.

L’option Pay-as-you-go, par exemple, sera particulièrement avantageuse pour les personnes à faibles revenus, comme l’explique M. Coombes. Les usagers n’auront plus besoin de payer la totalité du prix de la carte mensuelle au début du mois, et pourront désormais acheter du crédit au fur et mesure, quand ils le souhaitent.

Le système permettra aussi de payer un trajet à la fois, jusqu’à atteindre un certain montant maximum par mois. Au-delà de ce montant, les voyages seront gratuits. Pour Gary Googins, responsable du programme Smart Fare, ce système est beaucoup plus flexible que la carte mensuelle actuelle.

« Supposons que [vous avez acheté une carte mensuelle] et au milieu du mois, vous partez en vacances, tombez malade, ou perdez votre emploi. Vous avez investi dans quelque chose dont vous n’avez plus besoin. »

Ces options sont encore en cours de finalisation et doivent être approuvées par chaque conseil municipal.

Le système sera ensuite testé à l’automne 2019, et déployé en 2020.