Retour

Le PDG de Pétrolia, Alexandre Gagnon, démissionne

Moins de trois mois après avoir quitté son poste de porte-parole d'Hydrocarbures Anticosti, le PDG de Pétrolia, Alexandre Gagnon, démissionne.

C'est ce qu'a annoncé l'entreprise par voie de communiqué, vendredi.

Alexandre Gagnon dit vouloir relever un nouveau défi professionnel en se joignant à l'équipe de Pratt & Whitney Canada. Il se dit privilégié d'avoir pu mettre en place une équipe outillée pour assurer la poursuite des objectifs d'affaires de l'organisation et particulièrement ceux portant sur des projets d'exploration, notamment sur l'île d'Anticosti.

Alexandre Gagnon avait été nommé à la tête de Pétrolia après que son fondateur, André Proulx, s'est fait évincer par le conseil d'administration de l'entreprise, en 2013.

Pétrolia souligne « l'énorme héritage » d'Alexandre Gagnon, notant entre autres que, pendant son mandat, il a joué un rôle actif dans la négociation et la signature de l'entente qui a conduit à la création d'Hydrocarbures Anticosti.

Pétrolia a amorcé des démarches destinées à le remplacer. Dans l'intervalle, Martin Bélanger assurera la fonction de président-directeur général par intérim. Il est membre du conseil d'administration depuis près de deux ans.

Réactions du côté d'Anticosti

Le chef de la communauté de Mingan, Jean-Charles Pietacho affirme que la démission d'Alexandre Gagnon du poste de PDG de Pétrolia ne change pas la position de sa communauté.

« Notre message a toujours été clair et précis : pas de forage, pas de fracturation sur l'île [...] ce projet doit être arrêté immédiatement. [...] On insiste à travers le message de M. Gagnon, qui a quitté avec ce message, que rien ne va arrêter ce projet, mais moi je vais être là pour arrêter ce projet avec tous les autres », lance-t-il.

Le maire d'Anticosti, John Pineault tient le même discours. « Je n'ai pas de problème avec M. Gagnon, d'une manière ou d'une autre, c'est le concept, c'est la compagnie, c'est Hydrocarbure Anticosti. Que Alexandre Gagnon soit là ou non, ça change rien », mentionne-t-il.

Plus d'articles

Commentaires