Retour

Le Port de Sept-Îles et Québec signent des ententes pour 20 ans à Pointe-Noire

Le Port de Sept-Îles a conclu, mercredi, des ententes avec la Société ferroviaire et portuaire de Pointe-Noire (SFPPN), pour les 20 prochaines années. La Société en commandite, qui a été créée par Québec, pourra utiliser les installations portuaires et des terrains du secteur de Pointe-Noire pour procéder à la manutention de produits miniers.

Le ministre responsable du Plan Nord et responsable de la région de la Côte-Nord, Pierre Arcand, se réjouit de cette annonce.

Ces ententes représentent une autre étape de la relance des opérations portuaires de Pointe-Noire.

Pierre Arcand, ministre responsable du Plan Nord

« Elles consolident la mise en place de conditions favorables à l’expédition du minerai, et plus globalement à l’essor du secteur minier sur la Côte-Nord », a-t-il déclaré.

De son côté le président-directeur général du Port de Sept-Îles, Pierre D.Gagnon, estime que le modèle de société en commandite créée par le gouvernement va permettre de rendre accessible plus facilement les infrastructures de Pointe-Noire.

« Ces ententes arrivent au parfait moment pour épauler notre industrie minière dans ses efforts de développement dans un contexte de marché de fer en redressement, ainsi que dans une période où la région a bien besoin de projets de diversification », a-t-il souligné.

La vente des actifs de Cliffs à Sept-Îles avait été approuvée par la Cour supérieure en février. Québec avait présenté une offre d'achat de 68 millions de dollars pour les terrains, les infrastructures portuaires et ferroviaires ainsi que l'usine de bouletage.

Plus d'articles

Commentaires