Retour

Le port de Thunder Bay est plus occupé que jamais

Le nombre de bateaux qui passent par le port de Thunder Bay est en hausse. 22 % plus de marchandises sont arrivées à ce port du Nord-Ouest de l'Ontario le mois dernier, par rapport à la même période en juillet 2016.

Les autorités portuaires ont accueilli 179 cargaisons au cours des sept premiers mois en 2017, soit 29 de plus, si l’on compare à l’année précédente.

41 cargos battaient pavillon étranger, alors que 138 navires canadiens ont accosté à Thunder Bay.

Pour ce qui est des marchandises, le directeur général du port Tim Heney indique que 350 000 tonnes métriques de grains de plus sont passées par Thunder Bay entre janvier et juillet dernier.

Il attribue cette augmentation à des technologies plus efficaces, à la qualité des récoltes et au démantèlement de la Commission canadienne du blé.

« Depuis sa disparition, les compagnies qui ont des opérations à Thunder Bay et à Québec ont favorisé l’estuaire du Saint-Laurent pour les exportations européennes, créant plus d’achalandage dans le Nord-Ouest ontarien », explique M. Heney.

Les nouveaux wagons peuvent amener plus de grain et sont vidés plus rapidement.

L’activité portuaire quotidienne qui inclut les élévateurs à grain, le transport ferroviaire et par bateaux donne de l’emploi à environ 800 travailleurs.

En plus du grain, le port de Thunder Bay a accueilli des éoliennes, de l’équipement pour les sables bitumineux et de grosses pièces destinées au marché hydro-électrique manitobain.

Plus tard ce mois-ci, les autorités portuaires vont même voir passer un hôtel modulaire, qui sera construit à Calgary.

Avec les informations de CBC

Plus d'articles

Commentaires