Le premier navire océanique de l'année a accosté au port de Trois-Rivières dimanche soir. Comme le veut la tradition, les administrateurs du port ont procédé à la traditionnelle cérémonie d'accueil.

Le Sunda est un navire marchand battant pavillon libérien. Son capitaine a apprécié l'accueil chaleureux, malgré le froid intense.

Le navire quittera mercredi avec à son bord du grain canadien destiné à l'exportation, des paniers de produits locaux et une toile de l'artiste mauricienne Caroline St-Pierre.

La transformation du portL'événement a été l'occasion de faire le point sur l'avenir du port de Trois-Rivières. Le pdg de l'administration portuaire, Gaétan Boivin, compte bien poursuivre en 2017 l'adaptation des installations aux besoins du secteur manufacturier et du Plan Nord.

« Il faut préparer nos terminaux à recevoir le type de trafic qui va venir alimenter le Nord, non seulement en pièces et en morceaux d'usine, mais aussi en matières premières que les gens ont besoin pour vivre là-bas », explique Gaétan Boivin.

Selon lui, le grand défi du port de Trois-Rivières est de trouver de l'espace pour accueillir ce marché.

À fur et à mesure qu'on agrandit nos terminaux et à en ajouter, ils se louent presque immédiatement.

Gaétan Boivin, pdg, Administration portuaire de Trois-Rivières

La construction d'un quai vient d'être terminée et l'aménagement d'un autre est sur le point de commencer.

Plus d'articles

Commentaires