Retour

Le prix de l'essence au Bas-Saint-Laurent parmi les plus élevés au Québec

Du 14 au 16 novembre 2016, le prix moyen d’un litre d’essence ordinaire à Rimouski était de 110$. À Montréal, où l’essence est normalement plus chère, le prix était d’environ 107,7$.

Contrairement aux régions éloignées comme le Nord-du-Québec et Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine, qui se tiennent toujours en tête de peloton pour ce qui est du coût du carburant dans la province, le Bas-Saint-Laurent est normalement dans la moyenne.

Source: Régie de l'énergie du Québec

Hausse de la marge au détail

Une porte-parole de CAA-Québec, Annie Gauthier, explique le phénomène par une hausse de la marge au détail des stations-service de la région. La marge au détail constitue la différence entre le prix affiché à la pompe et celui payé par le commerçant.

C’est évident que depuis quelque temps, le prix est plus élevé, la marge au détail prélevée par les stations-service est plus élevée qu’à l’habitude de quelques sous, de quatre ou cinq sous, alors on s’attend à ce que les prix redescendent.

Annie Gauthier, porte-parole de CAA-Québec

Elle ajoute que la réalité des détaillants est bien différente en région, où les coûts d’exploitation sont plus hauts, en raison notamment du plus bas volume d’essence vendu et des frais de transport plus élevés.

Mme Gauthier estime que les commerces ont voulu récupérer un manque à gagner en augmentant les prix. Elle précise toutefois que cette tendance n’est pas dans leurs habitudes et que les prix devraient donc bientôt revenir à la normale.

Situation inhabituelle à Montréal

Si le prix de l’essence est atypique au Bas-Saint-Laurent, il l’est aussi à Montréal. C’est cependant l’effet contraire qui se produit.

La porte-parole de CAA-Québec qualifie le coût du carburant d’anormalement bas et anticipe une hausse dans les prochains jours.