Retour

Le projet de spa nordique au bassin Brown obtient le feu vert

Le Port de Québec autorise le projet bonifié de Strøm spa nordique au bassin Brown, sur le boulevard Champlain, sous certaines conditions.

L'Administration portuaire a remis lundi après-midi le certificat de décision au promoteur.

L'autorisation accordée est assortie de six conditions. Le promoteur devra notamment respecter les engagements pris dans la proposition amendée suite aux rencontres citoyennes, assurer un suivi régulier des travaux avec l’équipe environnementale du Port et prendre toutes les mesures nécessaires pour éviter les nuisances sonores ou atmosphériques lors des travaux.

Mario Girard, président-directeur général du Port de Québec, souligne que le secteur demeurera presque entièrement accessible au public.

« 90 % de tout ce secteur-là va rester totalement public, accessible, incluant les parties comme la restauration du spa. On a même rajouté l’espace récréatif public, avec les jeux aquatiques […] tout ce qu’on pouvait mettre pour que les gens se sentent très bienvenus dans ce secteur-là ».

90 000 pieds carrés

Le promoteur avait soumis une nouvelle version du projet, en mars, afin de répondre aux critiques des citoyens à la suite d'une consultation publique menée par le Port de Québec. Plusieurs citoyens avaient exprimé des craintes quant à une éventuelle privatisation du site.

La superficie totale du projet sera de 90 000 pieds carrés. Il comprendra des terrasses, des pergolas de même que des bassins chauds et froids.

Le nouveau concept prévoit l'aménagement d'un sentier fluvial et la mise en place de mobilier urbain public.

Des appareils d'entraînement à l'extérieur de type « trekfit » seront aussi ajoutés. Le promoteur assure également que plusieurs espaces verts seront conservés, de même qu'un accès aux berges du fleuve Saint-Laurent avec un sentier piétonnier ainsi qu'un accès à la future piste cyclable de la promenade du Foulon.

Par ailleurs, le choix des matériaux de construction qui seront utilisés « contribuera assurément à harmoniser le spa dans le décor historique de Québec », selon le promoteur.

Le promoteur n’a toutefois pas l'intention de modifier le bâtiment prévu, même si des citoyens craignent son impact visuel avec une hauteur de 10 mètres.

Revenus pour le Port

Le projet assurera des revenus provenant de la location du terrain pour le Port qui compte 20 % d’espaces récréotouristiques, souligne M. Girard.

« Ce projet probablement va permettre de générer un peu de sous pour être capable de réaménager la partie du bâtiment à côté qu’on veut tranquillement transformer en espace historique, interactif », mentionne M. Girard.

Mario Girard ne mentionne pas combien le Port pourrait recevoir en paiements de taxes pour la location du site.

L'entreprise Strøm spa nordique, qui possède déjà trois établissements à Montréal, Mont-Saint-Hilaire et Sherbrooke, avait estimé le complexe entre 13 et 15 millions de dollars lorsque les plans ont été rendus publics, l'automne dernier.

La revitalisation du bassin Brown était un legs du gouvernement fédéral offert pour le 400e anniversaire de la ville de Québec en 2008. Le Port cherchait depuis une vocation à ce site qui était peu fréquenté.

La construction du spa nordique pourrait s'amorcer en 2018.

Plus d'articles

Commentaires