La Société des alcools du Québec (SAQ) a conclu officiellement des ententes avec six producteurs de cannabis afin d'approvisionner la future Société québécoise du cannabis (SQDC).

La SQDC achètera ainsi 58 000 kg de cannabis lors de la première année de son existence.

Le fournisseur le plus important de la SQDC sera Hydropothicaire, dont le siège social se trouve à Gatineau. Dans son contrat de cinq ans, il est prévu qu’il fournisse 20 000 kg de cannabis la première année, 35 000 kg la deuxième et 45 000 kg la troisième. Les volumes pour les deux dernières années seront établis plus tard.

Par ailleurs, deux sociétés qui ne sont pas québécoises mais qui ont une présence au Québec ont été choisies : Canopy Growth et Aurora Cannabis.

L’ontarienne Canopy Growth, qui possède des installations à Saint-Lucien et qui a conclu un partenariat avec un producteur de Mirabel, fournira 12 000 kg de cannabis à la SQDC pendant trois ans.

L’Albertaine Aurora Cannabis de son côté, qui possède une usine à Pointe-Claire, sur l'île de Montréal, approvisionnera la société avec un minimum de 5000 kg de cannabis par année.

Par ailleurs, les ontariennes MedReleaf et Aphria fourniront toutes les deux annuellement un minimum de 8000 kg de cannabis a à la SQDC, alors que High Park, une filiale de la britanno-colombienne Tilray, en fournira 5000 kg.

La SAQ affirme que lors de la signature de ses prochains contrats, elle privilégiera des producteurs situés au Québec.

On ignore cependant encore quand se fera l’ouverture des 20 premières succursales de la SQDC, puisqu’on ne sait pas à quel moment le projet de loi fédéral sur la légalisation du cannabis sera adopté.

Le Sénat, qui étudie présentement le projet de loi C-45, doit voter sur son acceptation le 7 juin. S’il est accepté, les ventes au détail de cannabis commenceront deux à trois mois plus tard.

Mais si les sénateurs apportaient des amendements au projet de loi, le délai pourrait être plus long, car son texte devrait être présenté de nouveau à la Chambre des communes pour assentiment. Des amendements peuvent être proposés par les deux chambres jusqu'à ce qu'il y ait entente.

Plus d'articles