Retour

Le rachat de Stelco par Bedrock Industries est finalisé

Après près de trois ans sous la protection de la Loi sur les arrangements avec les créanciers, l'aciérie Stelco, aciennement US Steel Canada sort enfin la tête de l'eau. Le rachat de l'entreprise par la société américaine de fonds de placement Bedrock Industries a été finalisé vendredi.

Dans un communiqué, le président de Bedrock Industries, Alan Kestenbaum parle d'une « renaissance de Stelco ».

« Nous sommes tout à fait sensibles à l'histoire passionnante de Stelco et à la place particulière que l'entreprise occupe dans le coeur des communautés de Hamilton et de Nanticoke », dit-il.

L'entente a été conclue après que le syndicat qui représente les employés et les retraités de Hamilton eut accepté des concessions sur les retraites.

Au début du mois, un juge de la Cour supérieure de l'Ontario avait approuvé la vente à condition que les négociations avec les employés et les retraités aboutissent avant l'échéance du 30 juin.

Le président de la section locale 1005 du syndicat des Métallos, Gary Howe, affirme qu'il est prêt à donner une chance aux nouveaux propriétaires de faire leurs preuves, mais que de nombreux membres se souviennent douloureusement des promesses brisées par l'ancien propriétaire US Steel, qui avait racheté la compagnie il y a une décennie.

Plus tôt cette semaine, David Cheney, un associé chez Bedrock Industries a affirmé devant des gens d'affaires de Hamilton et de Burlington, que la compagnie veut être rentable pour « toutes les parties », incluant les travailleurs, la communauté, l'environnement et les actionnaires.

« L'un de nos objectifs est de faire à nouveau de Stelco un employeur de choix à Hamilton, a affirmé David Cheney. C'est une marque emblématique avec une riche histoire à Hamilton et en Ontario et nous allons rétablir ça. »

Plus d'articles

Commentaires