Retour

Le service de VIA Rail dans les Maritimes menacé, selon un rapport

Le rapport d'un consultant pour le compte d'un groupe de pression du nord du Nouveau-Brunswick conclut que le service de train de passagers de VIA Rail dans les Maritimes va disparaître s'il n'est pas amélioré.

Selon, Greg Gormick, de Toronto, la qualité du service s’est détériorée depuis une décennie, particulièrement depuis cinq ans, en dépit des investissements faits par VIA Rail.

De façon générale, dit le consultant, le matériel de la société de la Couronne vieillit et le train l’Océan, qui relie trois fois par semaine Montréal à Halifax, subit une forte concurrence des services aériens à bas prix.

M. Gormick a préparé son rapport pour le compte du groupe Save Our Trains in Northern New Brunswick (Préservez nos trains dans le nord du Nouveau-Brunswick). Il est également l’auteur d’un rapport sur la revitalisation du service ferroviaire pour passagers, il y a deux ans.

Investir pour sauver le service

Selon lui, il faudrait que VIA Rail rétablisse le service quotidien entre Montréal et Halifax et qu’elle le desserve avec des trains Viewliner de 10 wagons - au coût de 203 millions de dollars - pour que le service soit viable. La facture est élevée, reconnaît-il, mais l’investissement serait payant.

« Le coût net serait nul, affirme-t-il. Ce serait même payant. Ça permettrait de réduire les coûts, d’augmenter le nombre de passagers, d’augmenter potentiellement les revenus. En fait, le service serait réparé pour 30 ans! »

VIA Rail a fait une grave erreur, poursuit-il, en réduisant le nombre de trajets du train l’Océan à trois par semaine en 2012, au lieu des six qu’elle offrait précédemment.

« Un train qui roule trois fois par semaine coûte plus cher qu’un train qui roule six fois par semaine », analyse-t-il.

Le retour au service quotidien n'est pas envisagé

Une porte-parole de VIA Rail, Mariam Diaby, affirme que la société de la Couronne n’envisage pas d’augmenter la fréquence des trajets de l’Océan dans les Maritimes. L’entreprise prévoit toutefois d’autres améliorations au service, dit-elle.

Une porte-parole de Save Our Trains in Northern New Brunswick, Jane Van Horne, affirme que le retour du service quotidien de l’Océan serait très utile aux gens du nord du Nouveau-Brunswick qui sont nombreux à devoir se rendre régulièrement à Moncton pour des rendez-vous médicaux et qui ne peuvent pas toujours compter sur une voiture.

« Souvent, ces rendez-vous sont fixés à la dernière minute, explique-t-elle. On ne peut pas planifier son transport deux, trois jours à l’avance. On a besoin d’un service [ferroviaire] quotidien! »

Le train l'Océan s'arrête dans plusieurs localités du nord du Nouveau-Brunswick avant de rallier Halifax.

Plus d'articles

Commentaires